ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Mer & pisciculture Mer & pisciculture

le 1 mars 2017 - Manifeste

AnimalPolitique 15 : ces candidats à la présidentielle soutiennent une amélioration de l'encadrement de l’observation touristique des cétacés

15. Imposer un code de bonne conduite dans les eaux territoriales françaises pour mettre les cétacés libres à l’abri des perturbations induites par l’observation touristique.
(mesure n°15 du manifeste AnimalPolitique)

Réponse de Jean-Luc Mélenchon :

Dans le cadre de la planification écologique, nous allons donc prolonger et développer très largement les lois en vigueur en France métropolitaine et dans les DOM TOM : parcs naturels, protections des espèces, réserves, protections du littoral etc.

Nous pensons également que la préservation de la biodiversité (notamment la continuité des trames vertes et bleues) doit pouvoir être opposable, dans des conditions à discuter, à différents projets de construction.

Les mammifères marins sont particulièrement vulnérables à la pollution chimique. Nous visons l’interdiction des rejets industriels et miniers sur le territoire (à fortiori en Méditerranée, qui se trouve dans une situation écologique particulièrement alarmante). Une enquête publique sera également menée pour faire la lumière sur les déchets nucléaires et militaires présents dans nos eaux. Dépolluer ces zones est une priorité.

L’agriculture est responsable d’une forte pollution des eaux (eutrophisation, pollution aux nitrates, surcharge de sédiments…). La transition agricole passe par une interdiction à terme des pesticides chimiques et des engrais minéraux ainsi que par un couvert végétal et forestier limitant l’érosion. C’est donc un moyen incontournable pour rendre nos eaux moins toxiques pour la faune marine.

La navigation actuelle a des conséquences grave sur le milieu marin (moteurs thermiques et pollution sonore, dégazages, ballastes contenant des espèces étrangères parasites…). Elle doit évoluer vers des standards neutres sur le plan environnemental (navigation électrique, à voile…).

Réponse de Marine Le Pen :

Je suis favorable à l’instauration d’un code de bonne conduite dans les eaux territoriales françaises afin de protéger les cétacés. Je souhaite néanmoins que l’observation touristique puisse se poursuivre afin de maintenir l’activité économique qu’elle génère. Je suis également favorable à ce qu’elle finance – pour partie – la protection des grands cétacés.

En savoir plus :