Photo de Alexandra Borchio Fontimp

Alexandra Borchio Fontimp agit pour les animaux

17.3/20
Sénatrice - Alpes-Maritimes
Classement : 48ème/348 sénateurs
 

Pour comprendre comment nous avons estimé ces notes, cliquez sur un des thèmes ci-dessus.

 

Pourquoi ces notes à Alexandra Borchio Fontimp ?

Prises de position de Alexandra Borchio Fontimp classées par thème :

Dernières prises de position de Alexandra Borchio Fontimp (2 référencées)

Rechercher dans le titre
par thème
par effet de la prise de position
Présidentielle
par sous-thème
par espèce
par type
par implication
par parti
a agi pour les animaux

sur les thèmes :

Pictogramme Animaux de compagnie Animaux de compagnie

Pictogramme Chasse Chasse

le 24 mars 2022 - Question parlementaire → Nationale

La sénatrice Alexandra Borchio Fontimp demande la mise en place d'actions de prévention et de sensibilisation de la jeunesse aux violences faites aux animaux, domestiques et sauvages

Question écrite n° 27334 de Mme Alexandra Borchio Fontimp sénatrice (Alpes-Maritimes - Les Républicains) :

Mme Alexandra Borchio Fontimp attire l'attention de M. le ministre de l'éducation nationale, de la jeunesse et des sports sur la nécessaire prévention des violences faites aux animaux.

a agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Animaux de compagnie Animaux de compagnie

le 17 février 2022 - Question parlementaire → Nationale

La sénatrice Alexandra Borchio Fontimp demande au Gouvernement des mesures pour lutter contre les abandons des nouveaux animaux de compagnie (NAC)

Question écrite n° 26726 de Mme Alexandra Borchio Fontimp (Alpes-Maritimes - Les Républicains) :

Mme Alexandra Borchio Fontimp attire l'attention de M. le ministre de l'agriculture et de l'alimentation sur la hausse du nombre des abandons de nouveaux animaux de compagnie (NAC).
Depuis plusieurs années, les NAC se sont progressivement fait une place tant dans le cœur des Français que dans leur foyer. Bien que l'expression de « nouveaux animaux de compagnie » soit apparue dès 1984, ce n'est que depuis l'arrêté ministériel du 8 octobre 2018 qu'une législation leur est spécifiquement consacrée, posant ainsi les bases d'une réglementation devenue nécessaire.