Élevage

AmendementCE4 visant à réduire à néant la portée des comités de suivi des abattoirs

Amendement

Nationale

Le comité local de suivi de chaque abattoir ne peut en aucun cas interférer dans la gouvernance de l’abattoir lui-même.
(alinéa additionnel proposé par l'amendement)
Amendement non soutenu
La Proposition de loi de M. Olivier Falorni a été examinée par les députés en commission des affaires économiques le 14 décembre 2016 et sera discutée à l'Assemblée nationale en plénière le 12 janvier 2017, avant d'être examinée par le Sénat.

AMENDEMENT N°CE4

présenté par

M. Viala, M. Daubresse, M. Abad, M. Mariani, Mme Poletti, M. Bouchet, M. Lett et M. Luca
----------

ARTICLE 2

L’alinéa 2 est complété par la phrase suivante :

« Le comité local de suivi de chaque abattoir ne peut en aucun cas interférer dans la gouvernance de l’abattoir lui-même. »

EXPOSÉ SOMMAIRE

Ces comités regroupent des personnalités aux fonctions toutes différentes, leur rôle serait de discuter et de réfléchir aux problématiques liés aux abattoirs locaux mais en aucun cas d'interférer dans sa gestion. En effet, un abattoir est une entreprise qui est libre de prendre les décisions qu'elle juge nécessaires à son bon fonctionnement. Ces comités pourraient influer sur la gouvernance de l’établissement et demander aux organes dirigeants de prendre des décisions contraires au pragmatisme nécessaire à la bonne gestion d'une entreprise. À cela s'ajoute le fait que l'instauration de ce dispositif autour de chaque abattoir va être très lourd à mettre en place et surtout à faire fonctionner. Il y a un risque de rapide épuisement.

Lire la suite

Partager cette prise de position

Attentes citoyennes

90%

des Français
sont favorables à la généralisation de la vidéosurveillance dans tous les abattoirs

Parcourir les sondages
86%

des Français
estiment que l'abattage sans étourdissement préalable est inacceptable quelles que soient les circonstances

Parcourir les sondages