Photo de Emmanuel Macron

Emmanuel Macron agit contre les animaux

2.8/20
Président

Agir !

Interpellez-le

Click & Tweet Click & Comment

Commentez directement sur sa page Facebook

 

Pour comprendre comment nous avons estimé ces notes, cliquez sur un des thèmes ci-dessus.

 

Pourquoi ces notes à Emmanuel Macron ?

Prises de position de Emmanuel Macron classées par thème :

Dernières prises de position de Emmanuel Macron (173 référencées)

ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 26 juin 2018 - Vote

Abolir l'élevage en cage des poules pondeuses : avis défavorable du Gouvernement

Avis défavorable du Gouvernement à l'amendement N° 439 rect. nonies

ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 26 juin 2018 - Vote

Limiter le temps de transport des animaux : avis défavorable du Gouvernement

Avis défavorables du Gouvernement aux amendements 113, 208 et 513

ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 23 juin 2018 - Vote

Interdire le transport et l'abattage des femelles gestantes : avis défavorable du Gouvernement

Avis défavorable du Gouvernement à l'amendement N° 208 rect. bis

ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 22 juin 2018 - Vote

Interdire la castration à vif des porcelets : avis défavorable du Gouvernement

Avis défavorable du Gouvernement à l'amendement N° 212 rect.

a agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Mer & pisciculture Mer & pisciculture

le 21 juin 2018 - Dans la presse

Le président Macron promet des aides financières et un soutien réglementaire à l'industrie de la pêche

Le Président de la République a prononcé ce jeudi 21 juin un discours à Quimper (Finistère) devant près de 700 élus et personnalités. Voici ce qu’il faut retenir de son allocution. (...) Emmanuel Macron a également réaffirmé son soutien à la filière pêche : « La position de la France est claire. Nous voulons préserver nos équilibres et garantir l’accès aux zones de pêche. De même, nous continuerons à accompagner les professionnels concernant le renouvellement de la flotte. 
(extrait de l'article de Lucile VANWEYDEVELDT, Ouest-France)

Agir !

Interpellez-le

Click & Tweet Click & Comment

Commentez directement sur sa page Facebook

ont agi contre les animaux

sur les thèmes :

Pictogramme Élevage Élevage

Pictogramme Mer & pisciculture Mer & pisciculture

le 21 juin 2018 - Amendement → Prise de position marquante

Amendement 735 du gouvernement reprécisant l'interdiction de l'usage des termes comme «steak», «filet», «bacon», «saucisse», «merguez»... pour désigner des produits «comportant des protéines végétales se substituant aux protéines animales»

Amendement adopté

N° 735

21 juin 2018

AMENDEMENT
présenté par

C Favorable
G Favorable
Adopté
Le Gouvernement
ARTICLE 11 SEXIES

Rédiger ainsi cet article :

Après l’article L. 412-6 du code de la consommation, il est inséré un article L. 412-7 ainsi rédigé :

« Art. L. 412-7. – Les dénominations des denrées traditionnellement utilisées pour désigner des denrées d’origine animale ne peuvent être utilisées pour désigner des denrées comportant des protéines végétales se substituant aux protéines animales.

« Un décret en Conseil d’État définit les modalités d’application du présent article. »

Objet

ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 1 mai 2018 - Question parlementaire

Le ministre de l'Agriculture refuse d'envisager l'abolition de l'élevage d'animaux pour leur fourrure

S'il n'est pas envisagé d'interdire les élevages d'animaux destinés à la production de fourrure, les services du ministère chargé de l'agriculture sont particulièrement vigilants quant au respect des règles de protection animale dans ces élevages.
(extrait de la réponse du ministre aux questions parlementaires des députés)

a agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Chasse Chasse

le 10 avril 2018 - Subvention → Prise de position marquante

Le président de la République va diminuer de moitié le prix du permis de chasse

C'est évidemment un geste politique. La France, c'est 1,2 million de chasseurs actifs et 5 qui possèdent un permis.
D'après nos informations, le permis de chasse national (celui qui permet de chasser partout sur le territoire, et pas seulement dans son département) passera de 400 à 200 euros.
(extraits de l'article de Vincent Derosier et Loïc Farge, RTL)

Agir !

Interpellez-le

Click & Tweet Click & Comment

Commentez directement sur sa page Facebook