Pour comprendre comment nous avons estimé ces notes, cliquez sur un des thèmes ci-dessus.

 
PARTAGER :

Pourquoi ces notes à Emmanuel Macron ?

Prises de position de Emmanuel Macron classées par thème :

Dernières prises de position de Emmanuel Macron (78 référencées)

a agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 16 janvier 2017 - Communication officielle

Emmanuel Macron soutient un modèle agricole tourné vers l'exportation de produits issus de l'exploitation des animaux

Il ne faut pas laisser dire des choses là-dessus indues ou impropres - j’entends des discours qui sont souvent désobligeants pour nos agriculteurs. Mais il y a plusieurs modèles, et je ne défends pas un modèle unique. Il faut un modèle parfois plus intensif, et, dans ces cas-là, mieux orienté vers l’export. On s’en souvient chez RICHARD et c’est ce qu’on a fait avec DOUX et toutes celles et ceux qui travaillent autour de cette belle entreprise, et qui, en Bretagne, produisent des poulets de manière intensive et qui les exportent vers d’autres marchés.
(extrait du discours d'Emmanuel Macron à Quimper)

a agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 16 janvier 2017 - Communication officielle

Emmanuel Macron veut affaiblir la politique européenne de quotas de pêche

Cela implique aussi de rendre la politique européenne - et ça fait partie du combat que je mènerai, pour la politique européenne en la matière - plus souple, ça veut dire avoir des stocks, des quotas qui sont adaptés à la réalité du terrain. Ne pas avoir les mêmes quotas partout et pour tout le monde parce que quand les stocks existent, on peut ré-autoriser certaines pêches.
(extrait du discours d'Emmanuel Macron à Quimper)

a agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 16 janvier 2017 - Communication officielle → Prise de position marquante

Emmanuel Macron nie l'impact de l'élevage sur les eaux de Bretagne

Je veux ici être très clair avec certaines et certains qui mènent des combats rétrogrades :
on a beaucoup trop opposé l’agriculture et l’environnement. Beaucoup trop ! Dans la montée en gamme, il y a l’indispensable montée en gamme pour répondre aux contraintes environnementales, et là-dessus les paysans bretons n’ont aucune leçon à recevoir, aucune ! Parce que la qualité de l’eau bretonne est largement due au travail, décennie après décennie, des paysans bretons.

(extrait du discours d'Emmanuel Macron à Quimper)

a agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 16 janvier 2017 - Communication officielle → Prise de position marquante

Emmanuel Macron promeut l'élevage intensif des poulets

Il ne faut pas laisser dire des choses là-dessus indues ou impropres - j’entends des discours qui sont souvent désobligeants pour nos agriculteurs. Mais il y a plusieurs modèles, et je ne défends pas un modèle unique. Il faut un modèle parfois plus intensif, et, dans ces cas-là, mieux orienté vers l’export. On s’en souvient chez RICHARD et c’est ce qu’on a fait avec DOUX et toutes celles et ceux qui travaillent autour de cette belle entreprise, et qui, en Bretagne, produisent des poulets de manière intensive et qui les exportent vers d’autres marchés.
(extrait du discours d'Emmanuel Macron à Quimper)

a agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 16 janvier 2017 - Communication officielle

Emmanuel Macron souhaite davantage d'aides financières pour l'industrie de la pêche

Pour permettre à nos pêcheurs de vivre de leur travail, nous devons impérativement améliorer la compétitivité de leurs entreprises, les aider dans le renouvellement de leurs outils de travail et en particulier des bateaux de pêche pour faire justement des bateaux de pêche plus propres, mieux adaptés, plus économes, c’est cela qu’ils demandent et il faut donc adapter nos dispositifs nationaux et européens pour ce faire.
(extrait du discours d'Emmanuel Macron à Quimper)

a penché pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 15 janvier 2017 - Communication officielle

Emmanuel Macron souhaite que la modernisation de l'élevage prenne en compte la condition des animaux

Semble positif mais nécessite d'être précisé par des mesures

Emmanuel Macron lancera un Programme d’Investissement d’Avenir Agricole sur la période 2017-2022. L’accès à ces financements sera réservé :
- à des projets de modernisation des exploitations ayant un impact positif sur l’environnement ou le bien-être animal.
- à des projets de développement d’activités de transformation et de distribution qui privilégieront notamment les circuits-courts. Les projets coopératifs seront privilégiés.

(extrait de la "Fiche synthèse Agriculture" d'En Marche !)

a agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Chasse Chasse

le 5 janvier 2017 - Dans la presse

Emmanuel Macron « souhaite que le travail des chasseurs pour la biodiversité soit reconnu »

Je souhaite que l’on sorte des polémiques stériles. Je souhaite que le travail des chasseurs pour la biodiversité soit reconnu, mais que les chasseurs admettent aussi que la biodiversité est un souci légitime qui doit embarquer d’autres parties prenantes.
(extrait de l'interview)

a agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Chasse Chasse

le 5 janvier 2017 - Dans la presse → Prise de position marquante

Emmanuel Macron n'exclut pas de relancer les chasses présidentielles

Baudouin de Saint Leger : Si vous êtes élu, allez-vous relancer les chasses présidentielles ?
Emmanuel Macron : Je n’ai pas d’opposition de principe, mais si cela devait être le cas, cela ne serait pas pour un petit moment d’entre-soi aux frais de la République mais uniquement pour les intérêts de la France.

(extrait de l'interview)

ont penché contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 25 novembre 2016 - Manifeste

AnimalPolitique 04 : ces candidats à la présidentielle ne soutiennent pas encore l'interdiction de l'abattage sans "étourdissement" préalable

4. Renforcer la protection des animaux à l’abattoir et rendre systématique l’étourdissement avant toute mise à mort.
(mesure n°4 du manifeste AnimalPolitique)
Bien que n'ayant pas répondu non plus, François Fillon n'y figure pas car il a déclaré «Je suis favorable à l’étourdissement avant abattage. Les lois de la République doivent s’appliquer avant les consignes religieuses».
Réponse d'Emmanuel Macron a répondu au Collectif AnimalPolitique :

La vidéosurveillance dans les abattoirs, selon des modalités inspirées de la proposition de loi Falorni, sera mise en place.