Photo de Jean Castex

Animaux de compagnie : Jean Castex agit pour les animaux familiers

16.4/20
Premier ministre
Gouvernement

Agir !

Félicitez-le

Click & Tweet Click & Mail Click & Comment

Commentez directement sur sa page Facebook

 

← retour fiche générale
 

Pourquoi ces notes à Jean Castex ?

Prises de position de Jean Castex classées par thème :

Prises de position concernant les animaux de compagnie (2 référencées)

Rechercher dans le titre
par thème
par effet de la prise de position
par sous-thème
par type
par espèce
par implication
par parti
ont penché pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Animaux de compagnie Animaux de compagnie

le 20 décembre 2020 - Communication officielle → Nationale

« Un animal de compagnie n’est ni un consommable ni un jouet » : le ministre de l'Agriculture annonce un renforcement des mesures de protection des animaux de compagnie

Des premier pas encore insuffisants vers la mise en place de mesures significatives attendues par les organisation de défense des animaux de compagnie

Un animal de compagnie n’est ni un consommable ni un jouet ; en être propriétaire, c’est en être responsable.
(Julien Denormandie)
La Fondation Brigitte Bardot dénonce la charte « paravent » du bon coin, qui n’est qu’un simple rappel à la réglementation alors que, pour les professionnels de terrain, il y a urgence d’interdire le commerce en ligne d’animaux. (...) avec cette charte le ministre ne fait que légitimer la vente en ligne d’animaux, simples marchandises…
(Fondation Brigitte Bardot)

Un plan d'actions en 3 volets

Sensibiliser

  • Mettre en place un certificat de sensibilisation pour toute adoption ou acquisition.
  • Sensibiliser au bien-être des animaux de compagnie dès l’école élémentaire.
ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Animaux de compagnie Animaux de compagnie

le 20 décembre 2020 - Subvention → Nationale

20 000 000 € d'aide du Plan de relance pour les refuges

Les associations et refuges sont essentiels pour la mise en œuvre des politiques publiques liées à la lutte contre la maltraitance animale.
20 millions d’euros leur sont dédiés dans le cadre du plan France relance, notamment pour les structures de proximité.
Investir dans les infrastructures des refuges et associations.
Ces refuges et associations bénéficieront ainsi d’un soutien de l’État à hauteur de 14 millions d'euros pour améliorer leurs locaux ou augmenter leur capacité d’accueil. Ces investissements permettront de soutenir ces structures et d’améliorer les conditions de vie des animaux recueillis.
Contribuer au financement des campagnes de stérilisation des animaux errants.