Photo de Laurence Abeille

Laurence Abeille agit pour les animaux

19.7/20

Agir !

Félicitez-la

Click & Tweet Click & Comment

Commentez directement sur sa page Facebook

 

Pour comprendre comment nous avons estimé ces notes, cliquez sur un des thèmes ci-dessus.

 

Pourquoi ces notes à Laurence Abeille ?

Prises de position de Laurence Abeille classées par thème :

Dernières prises de position de Laurence Abeille (176 référencées)

Rechercher dans le titre
par thème
par effet de la prise de position
par sous-thème
par type
par espèce
par implication
par parti
a agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Droit animal Droit animal

le 31 octobre 2014 - Communication officielle → Nationale

Laurence Abeille s'engage pour un véritable statut juridique des animaux

M. Jean Glavany a fait évoluer ce statut dans le code civil : désormais l’animal est reconnu comme un « être vivant doué de sensibilité » . Néanmoins, il reste soumis au régime des biens. C’est pourquoi j’ai déposé deux amendements pour modifier le régime juridique applicable aux animaux.
extrait de l'article de Laurence Abeille

Agir !

Félicitez-la

Click & Tweet Click & Comment

Commentez directement sur sa page Facebook

ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Droit animal Droit animal

le 24 octobre 2014 - Amendement → Nationale

Amendement N°1 pour que la reconnaissance de la sensibilité des animaux implique d'assurer leur bientraitance

Une majorité de Français souhaite pourtant que ce changement de statut juridique s’accompagne d’un changement de régime juridique. L’évolution du statut doit conduire à une reconnaissance de la nécessité de pratiques respectueuses du caractère sensible de l’animal [...] « Ils doivent bénéficier de conditions conformes aux impératifs biologiques de leur espèce et assurant leur bientraitance.
extrait de l'exposé de l'amendement n°1

ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Droit animal Droit animal

le 24 octobre 2014 - Amendement → Nationale

Amendement N°2 pour que la cession et le prêt d'animaux se fassent dans le respect de leurs impératifs biologiques

Une majorité de Français souhaite pourtant que ce changement de statut juridique s’accompagne d’un changement de régime juridique. L’évolution du statut doit conduire à une reconnaissance de la nécessité de pratiques respectueuses du caractère sensible de l’animal [...] Cet amendement propose de préciser que l’appropriation, la mise à disposition, la transmission ou le louage des animaux doit s’effectuer en conformité avec les dispositions prévues dans le code rural et de la pêche maritime et dans le respect des impératifs biologiques de chaque espèce
extrait de l'exposé de l'amendement n°2

a agi pour les animaux

sur les thèmes :

Pictogramme Élevage Élevage

Pictogramme Mer & pisciculture Mer & pisciculture

le 24 octobre 2014 - Communication officielle → Nationale

Laurence Abeille rappelle l’impact de l’élevage sur le climat et appelle à une alimentation plus végétale

D’après l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), l’activité d’élevage est responsable de 14,5 % des émissions de gaz à effet de serre induites par les activités humaines.
nous allons accueillir la COP 21 l’année prochaine, mais la question du rôle de l’alimentation dans la lutte contre le réchauffement climatique est rarement posée.
Il me paraît essentiel de favoriser et d’accompagner la transition vers une alimentation plus végétale.
extraits de l'intervention de Laurence Abeille en commission du développement durable à l’Assemblée nationale le 22 octobre

Agir !

Félicitez-la

Click & Tweet Click & Comment

Commentez directement sur sa page Facebook

a agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Droit animal Droit animal

le 22 octobre 2014 - Dans la presse → Nationale

Laurence Abeille dénonce le poids des lobbies sur la réforme du statut juridique des animaux

Cet amendement déposé par le député PS Jean Glavany, explique-t-elle, a été "une façon de couper l'herbe sous le pied" à une proposition de loi bien plus ambitieuse qui prévoyait, en outre, "la prise en compte des impératifs biologiques de l'espèce".
Mme Abeille y voit l'oeuvre des "lobbies pro-corrida, pro-chasse et pro-élevage intensif extrêmement puissants au sein de l'Assemblée nationale.

extrait de l'article du Nouvel Observateur

Agir !

Félicitez-la

Click & Tweet Click & Comment

Commentez directement sur sa page Facebook

a agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Corrida Corrida

le 22 octobre 2014 - Communication officielle → Nationale

Laurence Abeille salue la volonté de l'Europe d'arrêter de subventionner les corridas

l’amendement de Bas Eickhout a été rejeté car son adoption nécessitait une majorité qualifiée. La subvention demeure, mais elle est en sursis. %5B...%5D le Parlement européen a adopté un amendement écologiste appelant à un arrêt de ces subventions. Si cette résolution n’a pas de valeur juridique, le signal envoyé est clair
L’Europe se dirige donc vers l’arrêt de ce détournement d’aides publiques, ce qui entraînera inéluctablement la fin de la corrida, qui n’est pas rentable sans subventions publiques
extrait de l'article de Laurence Abeille

Agir !

Félicitez-la

Click & Tweet Click & Comment

Commentez directement sur sa page Facebook

a agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 21 octobre 2014 - Question parlementaire → Nationale

Laurence Abeille souhaite interdire l'importation de duvet obtenu par plumage à vif

En 1999, le Conseil de l'Europe a adopté une recommandation demandant que « les plumes, y compris le duvet, ne doivent pas être arrachées sur des oiseaux vivants ». [...] cette pratique est interdite dans l'Union européenne, et donc en France, pays producteur de plumes d'oies.
Elle lui demande donc si la France compte porter un projet au niveau européen afin d'interdire l'importation de duvet obtenu par plumage à vif.
extrait de la question (réponse du Gouvernement)

Agir !

Félicitez-la

Click & Tweet Click & Comment

Commentez directement sur sa page Facebook

a agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Mer & pisciculture Mer & pisciculture

le 17 octobre 2014 - Communication officielle → Nationale

Laurence Abeille défend en commission l'interdiction du chalutage en eaux profondes

Le groupe écologiste a déposé, en juillet dernier, une proposition de loi visant à interdire cette pratique. Il a également déposé un amendement au projet de loi de finances pour 2015 pour supprimer l’exonération de TICPE dont bénéficie ce type de pêche.
Où en est le règlement sur la pêche profonde ? Le Gouvernement compte-t-il soutenir les initiatives des écologistes visant à réduire l’impact des méthodes de pêche les plus néfastes ?

extrait de l'intervention de Laurence Abeille en réunion de la commission du développement durable

Agir !

Félicitez-la

Click & Tweet Click & Comment

Commentez directement sur sa page Facebook

a agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 14 octobre 2014 - Question parlementaire → Nationale

Laurence Abeille souhaite que la France respecte ses engagements européens en matière de "bien-être" des poules pondeuses

depuis le 1er janvier 2012, les élevages en cages doivent tous respecter les dispositions de la directive n° 1999/74/EC [...] Or l'enquête de L214 a révélé qu'aucun des élevages ne présente une surface de grattage et de picotage et que dans deux élevages sur trois, les nids sont constitués par un sol grillagé, ce qui est illégal.
Elle rappelle que le bien-être animal, notamment pour les animaux d'élevage, est une préoccupation forte de nos concitoyens
elle souhaiterait savoir ce qu'il compte faire pour qu'a minima les règles européennes en la matière soient respectées.
extraits de la question (réponse du Gouvernement)

Agir !

Félicitez-la

Click & Tweet Click & Comment

Commentez directement sur sa page Facebook

a agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Chasse Chasse

le 30 septembre 2014 - Question parlementaire → Nationale

Laurence Abeille dénonce le projet d'abattage total des bouquetins du Massif de Bargy

Certes l'article L. 411-2-4° du code de l'environnement autorise des dérogations aux interdictions encadrant le statut de protection du bouquetin des Alpes mais celles-ci ne peuvent être délivrées que s' « il n'existe pas d'autre solution satisfaisante ». Or il convient de noter qu'en l'occurrence, ce n'est pas le cas.
il convient de s'interroger sur la méthode choisie. Non seulement celle-ci contrevient aux recommandations des experts - et par là au code de l'environnement - mais elle semble en outre susceptible de favoriser la contamination de nouveaux massifs ainsi que d'affecter d'autres animaux protégés, tels que les gypaètes barbus qui sont très sensibles au saturnisme et donc menacés par l'usage de balles de plomb.
extraits de la question parlementaire de Laurence Abeille

Agir !

Félicitez-la

Click & Tweet Click & Comment

Commentez directement sur sa page Facebook