Photo de Richard Ramos

Richard Ramos agit pour les animaux

15.6/20
Député - Loiret 6ème circonscription
Logo MoDem
 

Pour comprendre comment nous avons estimé ces notes, cliquez sur un des thèmes ci-dessus.

 
PARTAGER :

Pourquoi ces notes à Richard Ramos ?

Prises de position de Richard Ramos classées par thème :

Dernières prises de position de Richard Ramos (4 référencées)

Tweetez-les !
ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Droit animal Droit animal

le 8 avril 2018 - Manifeste

Ces personnalités politiques souhaitent un projet de loi conférant aux grands singes le statut de «personnes non humaines»

Nous savons aujourd’hui que le plus proche parent du chimpanzé n’est pas le gorille… mais l’humain !
Cher Nicolas Hulot, nous comptons sur vous pour (...) Proposer au Parlement l’adoption d’une loi reconnaissant, dans notre droit, aux sept espèces de grands singes, un statut législatif particulier de « personnes non humaines ».
Que la France prenne, sur cette cause, le leadership à l’International et à l’Unesco en portant le projet d’une résolution reconnaissant une valeur particulière des grands singes comme espèces patrimoine mondial de l’Humanité.
(extraits de la tribune)

Tweetez-le !
a agi pour les animaux

sur les thèmes :

Pictogramme Droit animal Droit animal

Pictogramme Élevage Élevage

le 19 mars 2018 - Amendement

Amendements CE3 et CE4 visant à sanctionner davantage les mauvais traitements envers les animaux

Initialement fixée à six mois d’emprisonnement, la sanction a été ramenée à un an, selon le projet de loi Pour l’équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et alimentaire et une alimentation saine et durable. Cependant, cette sanction parait peu stricte et dissuasive face à de tels actes. L’amendement présent augmente donc la sanction à deux ans d’emprisonnement.
Initialement fixée à 7 500 euros, l’amende pour ces mauvais traitements a été doublée à 15 000 euros dans le projet de loi.Seulement, cette sanction financière n’est pas assez stricte et dissuasive face à de tels actes. L’amende est donc proposée à 30 000 euros.
(extraits des Exposés sommaires)
Amendements rejetés

Tweetez-le !
a agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 6 février 2018 - Question parlementaire

Le député Richard Ramos suggère au Gouvernement de mettre en œuvre la vidéo-protection dans les abattoirs

Des avancées significatives avaient été faites, notamment par M. le député Olivier Falorni, concernant la vidéo-protection à destination des services vétérinaires dans les abattoirs français. [Il demande au Gouvernement] d'indiquer sa position, ainsi que celle de ses services.
(extrait de la question)