Photo de Stéphane Le Foll

Élevage : Stéphane Le Foll agit contre les animaux victimes de l'élevage

3.5/20
Maire - Le Mans

Agir !

Interpellez-le

 

← retour fiche générale
 

Pourquoi ces notes à Stéphane Le Foll ?

Prises de position de Stéphane Le Foll classées par thème :

Prises de position concernant l'élevage (62 référencées)

Rechercher dans le titre
par thème
par effet de la prise de position
par sous-thème
par type
par espèce
par implication
par parti
ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 26 janvier 2016 - Subvention → Prise de position marquante → Nationale

290 000 000 € d'aides publiques supplémentaires pour maintenir l'élevage, le gavage et le foie gras dans notre modèle agricole et alimentaire

Le ministre de l'Agriculture Stéphane le Foll a promis aux agriculteurs et aux éleveurs français 290 millions d'euros d'aides, dont 130 millions pour les producteurs de foie gras. (...) Le gouvernement avait annoncé un premier plan d'urgence de 600 millions d'euros en juillet dernier. Les filières ovine, porcine, laitière et celle des palmipèdes sont les plus touchées.
(extrait de l'article des Echos)
Les origines de la contamination sont à rechercher dans les modes d'élevage avicole et 70% des Français sont favorables à l'abolition du gavage. Pourtant, la collectivité va supporter financièrement cette filière... dans une optique de préservation de ce modèle et non de reconversion.

ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 20 janvier 2016 - Question parlementaire → Prise de position marquante → Nationale

Le Gouvernement et les députés d'opposition s'accordent pour soutenir la pratique du gavage

M. Jean-Louis Costes. Chers collègues, je voudrais partager avec vous mon incompréhension et ma colère face à l'annonce très médiatisée de la proposition de loi d'une députée écologiste visant à interdire le gavage des oies et des canards pour la production de foie gras (Exclamations sur les bancs du groupe Les Républicains.) Interdire le gavage, et donc la production de foie gras, dans notre pays, est une pure folie !
M. Stéphane Le Foll, ministre [et porte-parole du Gouvernement]. Je me suis exprimé très clairement pour dire que le Gouvernement était à côté de cette filière avicole, et en particulier de tous les producteurs de foie gras de France et de Navarre ! (Applaudissements sur les bancs du groupe socialiste, républicain et citoyen, du groupe radical, républicain, démocrate et progressiste et sur plusieurs bancs du groupe Les Républicains, du groupe de l'Union des démocrates et indépendants et du groupe de la Gauche démocrate et républicaine.)
(extraits de la question au gouvernement)
A la question « pour produire du foie gras, sachant qu’il existe des alternatives, seriez-vous favorable à l’interdiction du gavage ? », 70 % des Français répondent « oui », selon un sondage IFOP pour la Fondation Brigitte Bardot de janvier 2016.

ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 5 janvier 2016 - Question parlementaire → Nationale

Le ministre de l'agriculture réaffirme le soutien du Gouvernement à l'abattage sans "étourdissement"

Plus récemment, la requête émanant de l’oeuvre d’assistance aux bêtes d’abattoirs, enregistrée le 27 juillet 2012 et visant à annuler la dérogation précitée, a été rejetée, le 12 juin 2013. (...) La dérogation à l’étourdissement fait l’objet d’un encadrement spécifique en droit français. (...) les exploitants tiennent à jour un système d’enregistrement permettant de vérifier que l’usage de la dérogation correspond à des commandes commerciales ou à des ventes qui le nécessitent. Ces enregistrements sont mis à disposition des services vétérinaires en abattoir, permettant ainsi à ceux-ci de vérifier la bonne tenue de ces registres et la concordance entre des lots effectivement abattus sans étourdissement et l’existence de commandes ou de ventes effectivement réalisées.
(extrait de la réponse du ministre de l'agriculture à la question du député Hervé Féron)

ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 10 décembre 2015 - Question parlementaire → Nationale

Le ministre de l'agriculture rejette la proposition d'interdire l'exportation d'animaux vivants vers des pays ne garantissant pas le respect des recommandations de l'OIE

Les animaux exportés sont majoritairement destinés à l'engraissement et non à l'abattage. Il n'est donc pas envisageable de remplacer les exportations d'animaux vivants par des exportations de viande qui ne correspondent pas à la demande.
(extrait de la réponse du ministre de l'agriculture à la question de la députée Laurence Abeille et des sénateurs Roland Courteau et Chantal Jouanno qui évoquaient notamment les importantes souffrances animales, liées aux transports longues distances ainsi qu'aux conditions d'engraissement et d'abattage dans les pays de destination)
Pour rappel, les animaux "destinés à l'engraissement" sont eux aussi in fine "destinés à l'abattage"...

ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 19 novembre 2015 - Question parlementaire → Nationale

Le ministre Stéphane Le Foll confirme l'augmentation des aides et la diminution de la réglementation pour les élevages de cochons

Au niveau national, 14 millions d'euros d'aides d'urgence avaient d'ores et déjà été décidés entre mars et juin 2015 (...) La Commission européenne a notamment annoncé le 7 septembre 2015 une enveloppe de 62,9 millions d'euros d'aides à la trésorerie pour les éleveurs français (...) renforcer le plan de compétitivité et d'adaptation des exploitations qui passe de 200 millions d'euros à 350 millions d'euros pendant trois ans. Un effort significatif sera également fait pour les outils d'abattage-découpe en portant de 20 à 50 millions d'euros l'enveloppe ouverte dans le cadre du programme d'investissements d'avenir.
Le Gouvernement poursuit notamment la simplification administrative pour les élevages avec l'allègement des procédures relatives aux installations classées, (...) la création du régime de l'enregistrement pour les élevages porcins en 2014, les délais de recours contre les projets d'investissement dans les exploitations ont été réduits à quatre mois
(extraits de la réponse du ministre de l'agriculture aux questions des sénateurs Philippe Mouiller et Alain Marc (9 avril et 4 juin 2015)

ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 17 novembre 2015 - Subvention → Nationale

60 000 000 € d'aide publique pour pallier aux retards d'investissements des abattoirs

Enfin, dans le cadre du plan de soutien à l'élevage français, un abondement supplémentaire de 30 millions d'euros sur les crédits du programme d'investissements d'avenir, a été annoncé en faveur du secteur abattoirs-découpes pour 2015-2016, portant le soutien total sur trois ans (2015-2016-2017) à 60 millions d'euros. L'effort important pour l'investissement dans ce secteur est indispensable à l'amélioration de sa performance et de sa compétitivité alors que le maillon de l'abattage subit aujourd'hui les conséquences d'un retard important en termes d'investissement pris dans les dix dernières années.
(extrait de la réponse du ministre de l'agriculture à la question du député Guillaume Chevrollier)

ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 26 octobre 2015 - Dans la presse → Nationale

Le ministre de l'agriculture Stéphane Le Foll tente de minimiser la portée du rapport de l'OMS

Il n'y a pas de panique à avoir", assure Stéphane Le Foll. Le ministre de l'Agriculture s'est voulu rassurant lundi soir sur BFMTV après la publication d'une évaluation de l'OMS qui accuse la charcuterie et la viande rouge de favoriser le cancer. Il assure que le plus important est de "diversifier son alimentation.
(extrait de l'article de BFMTV)

ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 16 octobre 2015 - Dans la presse → Nationale

Abattoirs : un maximum de contrôles et rien à signaler, selon le ministre Stéphane Le Foll

Avec les services vétérinaires dont nous disposons, nous faisons en sorte de contrôler le maximum, et de la manière la plus régulière possible les abattoirs.
Vous m'avez demandé "est-ce qu'il n'y a aucun autre problème ?". Je ne peux pas m'engager comme ça puisque vous avez plusieurs centaines d'abattoirs.
(extrait des propos du ministre de l'agriculture)

ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 8 octobre 2015 - Communication officielle → Nationale

Le ministre de l'agriculture Stéphane le Foll facilite l'installation des élevages avicoles de plus de 30 000 animaux

Le décret n° 2015-1200 du 29 septembre 2015 et l'arrêté du 2 octobre 2015 relèvent le seuil de l'autorisation avec étude d'impact et enquête publique à 40 000 emplacements et introduisent un régime d'enregistrement (autorisation simplifiée) pour les élevages de volaille compris entre 30 000 et 40 000 emplacements.
(extrait du communiqué)

ont agi contre les animaux

sur les thèmes :

Pictogramme Élevage Élevage

Pictogramme Mer & pisciculture Mer & pisciculture

le 19 août 2015 - Dans la presse → Prise de position marquante → Nationale

Le ministre Stéphane Le Foll hostile à l'instauration d'une option végétarienne dans les cantines

Pour Stéphane Le Foll, ministre de l'Agriculture, l'instauration d'un menu végétarien de substitution dans les cantines scolaires porterait atteinte aux intérêts des éleveurs français. (...) "Ce n'est pas avec [l'obligation de manger de la viande dans les cantines] que l'on va résoudre les problèmes des éleveurs", confie Dominique Bénézet [le délégué général [du syndicat national de la restauration collective]. (...) Un discours appuyé par Yves Jégo. (...) Je rappelle que le ministre représente également les maraîchers, des producteurs de fruits et légumes et des céréaliers.
(extraits de l'article de Ludwig Gallet, L'Express)