Photo de Sylvie Goy-Chavent

Élevage : Sylvie Goy-Chavent penche pour les animaux victimes de l'élevage

13.8/20
Sénatrice - Ain
Classement : 83ème/348 sénateurs
 

← retour fiche générale
 

Pourquoi ces notes à Sylvie Goy-Chavent ?

Prises de position de Sylvie Goy-Chavent classées par thème :

Prises de position concernant l'élevage (21 référencées)

Rechercher dans le titre
par thème
par effet de la prise de position
par sous-thème
par type
par espèce
par implication
par parti
ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 11 juin 2018 - Amendement → Nationale

Amendement COM62 visant à réduire le temps de transport des animaux

Pour les transports d’animaux se déroulant entièrement sur le territoire français, la durée maximale de voyage des animaux domestiques est fixée à seize heures pour les espèces bovine, ovine, caprine, porcine et les équidés domestiques et à huit heures pour les volailles, les oiseaux domestiques et les lapins domestiques.
(Amendement rejeté en commission)

Agir !

Félicitez-les

a penché pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 29 mars 2018 - Question parlementaire → Nationale

Abattage sans "étourdissement" : la sénatrice Sylvie Goy-Chavent demande «l'amélioration des pratiques» par la mise en pratique des recommandations du rapport du CGAAER

Positif mais peu ambitieux

Le CGAAER a remis son rapport au ministre de l'agriculture à la fin de l'année 2016. Pour autant, ce rapport n'a fait l'objet d'aucune diffusion si ce n'est une restitution orale présentée lors d'une séance du comité d'experts « Bien-être animal » du conseil national d'orientation de la politique sanitaire animale et végétale (CNOPSAV), tenue le 9 mars 2017. (...) Elle lui demande si le ministère de l'agriculture entend suivre ces recommandations et présenter prochainement les évolutions normatives nécessaires à l'amélioration des pratiques de cette forme d'abattage.
(extrait de la question)

a agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 30 mars 2016 - Dans la presse → Nationale

Sylvie Goy-Chavent insiste sur la nécessité de contrôles inopinés et réguliers dans les abattoirs

Pour la sénatrice UDI Sylvie Goy-Chavent, invitée d'Europe 1 mercredi matin, [la décision du ministre de vérifier tous les abattoirs] est une fausse solution. (...) "Si on dit à un abattoir qu'on va venir les voir dans quinze jours, entre 9 heures et 10 heures, ça va se passer très bien", a ironisé Sylvie Goy-Chavent.
Sylvie Goy-Chavent prône plutôt des "contrôles inopinés" des abattoirs, de manière régulière, comme cela se fait dans la restauration. Ces visites se feraient "sous couvert du préfet, des représentants de l’Etat, des vétérinaires, des associations et des éleveurs.

ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 17 novembre 2015 - Proposition de loi → Nationale

Proposition de résolution sénatoriale N° 157 tendant à la création d'une commission d'enquête sur les conditions d'abattage

L'association de défense des animaux L. 214 vient de rendre publics les enregistrements vidéos tournés dans l'abattoir d'Alès, dans le Gard. (...) Chevaux découpés encore vivants, bovins agonisants suspendus par une patte avant d'être écorchés et éviscérés, cochons gazés qui reprennent conscience sur la chaîne d'abattage... L'enquête de l'association L. 214 dénonce les méthodes de mise à mort des animaux pratiquées dans notre pays.
il est créé une commission d'enquête composée de vingt-et-un membres sur les conditions d'abattage des animaux de boucherie dans les abattoirs français.
(extraits de la proposition de résolution)

a agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 12 novembre 2015 - Question parlementaire → Nationale

Sylvie Goy-Chavent interpelle le ministre de l'agriculture pour que la lumière soit faite sur la réalité des abattoirs

Je dispose de plusieurs témoignages de professionnels des abattoirs qui prouvent que le cas de l'abattoir d'Alès n'est pas un cas isolé, mais plutôt l'arbre qui cache la forêt ! Il est temps, monsieur le ministre, d'ouvrir les abattoirs pour voir ce qui s'y passe !
Voilà pourquoi j'ai demandé la création d'une commission d'enquête parlementaire destinée à faire toute la lumière sur les pratiques en vigueur dans les abattoirs français ! (...) Une soixantaine de sénateurs de toutes les sensibilités, mais aussi de très nombreux députés et un collectif de 90 personnalités, soutiennent cette démarche. Plusieurs pétitions diffusées sur internet à ce sujet rassemblent également plusieurs centaines de milliers de signatures.
À quelques semaines des élections régionales, je ne doute pas, monsieur le ministre, que le Gouvernement appuiera ma demande pour garantir davantage de transparence et de respect des animaux.
(extraits de la question d'actualité au gouvernement)

ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 4 novembre 2015 - Manifeste → Prise de position marquante → Nationale

Appel pour une Commission d'enquête parlementaire sur les méthodes d'abattage

Nous, soussignés, demandons la création d'une Commission d'enquête parlementaire sur les méthodes d'abattage des animaux de boucherie dans les abattoirs français.
(extrait de l'appel initié par l'Alliance anticorrida, l'OABA et la SPA du Pays d'Arles, signé par 90 personnalités)

ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 17 octobre 2015 - Communication officielle → Partielle

Deux sénateurs et la Commission condition animale de l'UDI se mobilisent pour une commission d'enquête sur les abattoirs

Un grand bravo à la Sénatrice Sylvie Goy-Chavent (UDI) et Vincent Capo-Canellas (UDI) qui se mobilisent pour la création d'une commission d'enquête sur les abattoirs en France. http://wikiagri.fr/articles/la-senatrice-sylvie-goy-chavent-demande-une-commission-denquete-sur-les-abattoirs/6291
(post Facebook de La Commission condition animale de l'UDI)

ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 16 octobre 2015 - Proposition de loi → Prise de position marquante → Nationale

Proposition de loi sénatoriale N° 86 visant notamment à affaiblir la réglementation en matière de bâtiments d'élevage et à augmenter les aides financières aux exploitants

Les filières d'élevage connaissent depuis quelques mois de très graves difficultés économiques qui ne font que s'accentuer
L'article 8 met fin à la sur-transposition de la directive européenne qui régit les installations classées pour la protection de l'environnement dans le domaine de l'élevage
L'article 9 allège les charges patronales des entreprises agricoles pour leurs salariés permanents.
L'article 10 allège également les charges supportées en début de carrière par les jeunes agriculteurs, en étendant d'une année, de cinq à six ans, l'exonération dont ils bénéficient aujourd'hui.
(extraits de l'Exposé des motifs)

ont penché pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 17 janvier 2013 - Proposition de loi → Nationale

Proposition de loi sénatoriale N° 269 visant à mentionner le mode d'abattage sur les viandes

Positif mais pas assez ambitieux

Selon le rapport d'expertise sur les douleurs animales de l'INRA, chez les veaux et les bovins adultes, on observe des temps de perte de conscience pouvant aller jusqu'à 14 minutes après l'égorgement.
Dans le cadre de l'abattage rituel, il est en effet impossible de ligaturer l'oesophage des animaux lors de leur mise à mort et leur contenu gastrique chargé de germes pathogènes se répand
Le consommateur qui se nourrit d'une viande issue d'un abattage rituel [...] finance, à son insu, un culte sans nécessairement en partager les croyances.
extraits de l'Exposé des motifs

a agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 22 novembre 2012 - Question parlementaire → Nationale

Sylvie Goy-Chavent souhaite interdire l'abattage sans "étourdissement"

Dans un rapport de novembre 2011, le Conseil général de l'alimentation, de l'agriculture et des espaces ruraux précise que 51 % des abattages pratiqués en France sont des abattages rituels juifs ou musulmans, alors que les consommateurs musulmans et juifs ne représentent pas plus de 7 % des consommateurs français.
Dans son avis 02/104 de 2006, la Fédération des vétérinaires d'Europe précise que la pratique consistant à abattre les animaux sans étourdissement préalable est inacceptable, quelles que soient les circonstances.
extrait de la question parlementaire