Pour comprendre comment nous avons estimé ces notes, cliquez sur un des thèmes ci-dessus.

 
PARTAGER :

Pourquoi ces notes à Vincent Rolland ?

Prises de position de Vincent Rolland classées par thème :

Dernières prises de position de Vincent Rolland (3 référencées)

Tweetez-les !
ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Chasse Chasse

le 29 août 2017 - Dans la presse

Les députés Émilie Bonnivard et Vincent Rolland demandent au premier ministre de diminuer la protection des loups et de financer des brigades d'abattage

Selon eux, il conviendrait d'abord de réformer le cadre européen pour demander le déclassement du loup d'espèce "strictement protégée" à "protégée" dans la Convention de Berne.
Parmi les autres propositions, la formation de brigades professionnelles financées par l'Etat pour le prélèvement des loups "en cas d'attaques répétées". Jusqu'à à présent, ce sont les chasseurs ou des lieutenants de louveterie "bénévoles" qui se chargent des tirs en cas de besoin.

Deux députés savoyards, Emilie Bonnivard et Vincent Rolland (...) ont écrit au premier ministre pour lui faire plusieurs propositions. La lettre n'a été rendue publique qu'aujourd'hui, mardi 29 août 2017, mais elle a été adressée au premier ministre le 2 août dernier.

Tweetez-les !
ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Animaux de compagnie Animaux de compagnie

le 22 septembre 2004 - Proposition de loi

Proposition de loi N° 1804 visant à réduire l'abandon d'animaux familiers

Chaque année, plus de 60 000 animaux de compagnie sont abandonnés par leurs propriétaires sur les routes de France.
Pour parvenir à rendre efficace le dispositif législatif, il convient de renforcer les moyens d'identifier les propriétaires d'animaux de compagnie.
extraits de l'Exposé des motifs

Tweetez-les !
ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Animaux de compagnie Animaux de compagnie

le 4 novembre 2003 - Proposition de loi

Proposition de loi N° 1192 visant à interdire les peaux de chiens et de chats

La vente des animaux domestiques vivants est donc aujourd'hui strictement réglementée notamment depuis la loi no 99-5 du 6 janvier 1999 mais le législateur n'a jamais consacré de dispositions à la vente des produits en étant issus.
L'adoption d'une législation interdisant d'importer, d'exporter et de commercialiser les peaux de chiens et de chats permettra de compléter la législation pénale en matière de protection des animaux.
extraits de l'Exposé des motifs