Photo de Yves Jégo

Mer & pisciculture : Yves Jégo agit pour les animaux aquatiques

19.7/20
Député - Seine-et-Marne 3ème circonscription
Logo UDI

Notes par thème

Agit pour*
Penche pour*
Penche contre*
Agit contre*
*les animaux
 

← retour fiche générale
 
PARTAGER :

Pourquoi ces notes à Yves Jégo ?

Prises de position de Yves Jégo classées par thème :

Prises de position concernant la mer & pisciculture (14 référencées)

Tweetez-les !
ont agi pour les animaux

sur les thèmes :

Pictogramme Élevage Élevage

Pictogramme Mer & pisciculture Mer & pisciculture

le 13 avril 2018 - Amendement

Amendements CE683, CE1248 et CE1399 visant à instaurer une alternative végétarienne quotidienne dans la restauration collective

Le présent amendement vise à répondre effectivement aux attentes d’un grand nombre de nos compatriotes qui changent leurs habitudes alimentaires en privilégiant les alternatives végétariennes. Dans les collectivités qui ont mis en place volontairement ce dispositif, dans les cantines scolaires, ce sont près de 20 % des rationnaires qui ont déjà fait ce choix.
(extrait de l'exposé sommaire d'un amendement)
Amendements tombés ou retirés au profit d'un amendement incitant à réduire la consommation de protéines animales sans instaurer de droit à une option végétarienne dans la restauration collective (CE172 et CE1289 modifiés par l'adoption du sous-amendement CE2098).

Tweetez-les !
ont agi pour les animaux

sur les thèmes :

Pictogramme Élevage Élevage

Pictogramme Mer & pisciculture Mer & pisciculture

le 23 mars 2018 - Amendement

Amendements CD338, CD369 et CD448 visant à instaurer une alternative végétarienne quotidienne dans la restauration collective

Le présent amendement vise à répondre effectivement aux attentes d’un grand nombre de nos compatriotes qui changent leurs habitudes alimentaires en privilégiant les alternatives végétariennes. Dans les collectivités qui ont mis en place volontairement ce dispositif, dans les cantines scolaires, ce sont près de 20 % des rationnaires qui ont déjà fait ce choix.
(extrait de l'exposé sommaire d'un amendement)
(amendements rejetés)
La majorité avait déposé un amendement similaire (CD252), mais l'a retiré à la demande du Gouvernement au profit d'un amendement incitant à réduire la consommation de protéines animales sans instaurer de droit à une option végétarienne dans la restauration collective (CD192).

Tweetez-les !
ont agi pour les animaux

sur les thèmes :

Pictogramme Élevage Élevage

Pictogramme Mer & pisciculture Mer & pisciculture

le 21 mars 2018 - Proposition de loi

Proposition de loi N° 795 visant à mettre en place une alternative végétarienne dans toutes les cantines publiques

Dans les collectivités qui ont mis en place volontairement ce dispositif, dans les cantines scolaires, ce sont près de 20 % des rationnaires qui ont déjà fait ce choix.
Le dispositif de la présente loi vise ainsi, dans toutes les cantines publiques servant plus de 80 repas par jour, à offrir au plus tard au 1er janvier 2022 une alternative végétarienne, à chaque repas, aux usagers qui le souhaitent.

(Extrait de l'Exposé des motifs)

Tweetez-le !
a agi pour les animaux

sur les thèmes :

Pictogramme Élevage Élevage

Pictogramme Mer & pisciculture Mer & pisciculture

le 23 novembre 2017 - Communication officielle → Prise de position marquante

Le député Yves Jégo va redéposer sa proposition de loi pour la mise en place d'une alternative végétarienne dans les cantines scolaires

Heureux que @terranova reprenne ma proposition d’un menu végétarien dans les cantines . Le texte est prêt !
Pour ouvrir à nouveau le débat des #menusvégétariens optionnels dans nos cantines je vais redéposer ma proposition de loi refusée par l’ancien Gouvernement ! Pour la planète consommons moins de viande et privilégions l’achat français

Tweetez-le !
a agi pour les animaux

sur les thèmes :

Pictogramme Élevage Élevage

Pictogramme Mer & pisciculture Mer & pisciculture

le 26 décembre 2015 - Communication officielle

Yves Jégo demande au Premier ministre d'intervenir pour le droit à manger végétarien dans les cantines scolaires

Le député UDI Yves Jégo a demandé au Premier ministre Manuel Valls d'intervenir en faveur du menu végétarien dans les cantines scolaires, fort d'une pétition ayant recueilli 150.000 signatures, a-t-il annoncé samedi.
Le menu alternatif végétarien tel qu'il est souhaité par les signataires de la pétition en ligne a déjà été mis en place dans plusieurs communes. Il y rencontre un succès et est choisi par environ 20% des enfants concernés", affirme-t-il.
(extraits de la mise à jour sur la pétition d'Yves Jégo pour une alternative végétarienne)

Tweetez-le !
a agi pour les animaux

sur les thèmes :

Pictogramme Élevage Élevage

Pictogramme Mer & pisciculture Mer & pisciculture

le 26 octobre 2015 - Communication officielle

Suite au rapport de l'OMS Yves Jégo demande que soit discutée au Parlement la proposition de loi sur l'alternative végétarienne dans les cantines

Ce nouveau rapport alarmiste de l'OMS sur la consommation de viande est un signe supplémentaire qui nous alerte sur la nécessité de diminuer la part de consommation des viandes et de laisser à chacun la liberté de choisir son régime alimentaire.
Le gouvernement démontrerait sa prise de conscience d’une question majeure pour la santé de nos enfants s’il acceptait d'inscrire à l'ordre du jour du Parlement la proposition de loi visant à rendre obligatoire les menus alternatifs végétariens dans les cantines.
(extraits de l'article)

Tweetez-le !
a agi pour les animaux

sur les thèmes :

Pictogramme Élevage Élevage

Pictogramme Mer & pisciculture Mer & pisciculture

le 15 octobre 2015 - Communication officielle → Prise de position marquante → Implication locale

La ville de Montereau instaure le choix d’un menu végétarien dans ses cantines scolaires

La Mairie de Montereau-fault-Yonne (...) ajoute le choix d’un menu végétarien depuis le 1er octobre 2015 dans les 9 cantines des 16 écoles primaires de la ville.
Cette option, sans surcoût pour les familles, permet aux élèves qui ne consomment pas de chair animale de bénéficier d’un repas équilibré et nutritif. Cercle vertueux, il participe également au développement durable, en limitant le gaspillage alimentaire lié à la non consommation de certains aliments. Enfin, manger plus de fruits et légumes permet de prévenir les maladies et de lutter contre le surpoids.

(extrait de la présentation par la ville)

Tweetez-les !
ont agi pour les animaux

sur les thèmes :

Pictogramme Élevage Élevage

Pictogramme Mer & pisciculture Mer & pisciculture

le 14 octobre 2015 - Proposition de loi → Prise de position marquante

Proposition de loi N° 3142 visant à mettre en place une alternative végétarienne dans les cantines scolaires

La présente proposition de loi, soutenue en quelques semaines par plus de cent trente mille personnes mobilisées via Internet, vise à dépassionner ces débats en refusant l’idée de menus confessionnels et en offrant à partir de la rentrée scolaire de 2018 un choix laïc dans les cantines des écoles publiques. Celles-ci auront alors l’obligation de proposer un menu végétarien en alternative du menu quotidien, afin de permettre à ceux qui ne veulent pas consommer de viande ou de poisson, quel qu’en soit le motif, de se nourrir de façon équilibrée.
(Extrait de l'Exposé des motifs)

Tweetez-les !
ont agi pour les animaux

sur les thèmes :

Pictogramme Élevage Élevage

Pictogramme Mer & pisciculture Mer & pisciculture

le 8 octobre 2015 - Dans la presse

Ces élus soutiennent la Proposition de loi visant à rendre obligatoire une option végétarienne dans les cantines scolaires

Ma [Proposition de loi] consiste à mettre en place un menu alternatif végétarien, sans chair animale, dans les cantines comprenant au moins 80 couverts. Ce menu permettrait aux enfants qui ne mangent pas de viande, que ce soit par habitude, choix ou religion de pouvoir bénéficier d’un repas équilibré à la cantine.
(propos d'Yves Jégo extraits de l'article de 20 minutes)
Soutenue par plusieurs parlementaires français tels que Chantal Jouanno, Cécile Duflot, Laurence Abeille ou encore Thierry Solère, cette mesure éviterait toute stigmatisation liée à l'appartenance religieuse d'un enfant, selon Yves Jégo.
(extrait de l'article de France Soir)