Photo de Olivier Bianchi

Olivier Bianchi penche contre les animaux

9.1/20
Maire - Clermont-Ferrand

Agir !

Interpellez-le

 

Pour comprendre comment nous avons estimé ces notes, cliquez sur un des thèmes ci-dessus.

 

Pourquoi ces notes à Olivier Bianchi ?

Prises de position de Olivier Bianchi classées par thème :

Dernières prises de position de Olivier Bianchi (11 référencées)

a agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Animaux de compagnie Animaux de compagnie

le 1 juin 2019 - Source associative → Local

À Clermont-Ferrand, les chiens peuvent s'ébattre en liberté dans un caniparc

Il existe quelques espaces verts ouverts aux chiens en liberté dans l’agglomération. Le parc Montjuzet propose bien une aire de liberté, non clôturée, et cela pose parfois quelques problèmes de cohabitation ; sur Fontgiève et Beaumont, de petits espaces clôturés ont été créés il y a quelques années maintenant et permettent aux propriétaires de lâcher leurs chiens en tout liberté/sécurité.
(extrait de l'article sur le blog MonChienMaVille)

Agir !

Félicitez-le

a agi pour les animaux

sur les thèmes :

Pictogramme Animaux de compagnie Animaux de compagnie

Pictogramme Chasse Chasse

le 10 octobre 2017 - Dans la presse → Local

La ville de Clermont-Ferrand installe des pigeonniers contraceptifs

Alors pour réguler les naissances, une méthode dite douce est adoptée, grâce au pigeonnier contraceptif. « Il s’agit d’un principe de stérilisation par secouage » explique Richard Desmond, Société Mat Services La Roche Blanche (63). (...) L'œuf est stérilisé, mais la femelle continue à le couver sans se douter… qu'il n'y aura pas d'oisillon.
(extraits de l'article de Brigitte Cante, France 3 Auvergne-Rhône-Alpes)

Agir !

Félicitez-le

a agi pour les animaux

sur les thèmes :

Pictogramme Élevage Élevage

Pictogramme Mer & pisciculture Mer & pisciculture

le 2 juin 2017 - Dans la presse → Prise de position marquante → Local

La ville de Clermont-Ferrand propose un repas végétarien hebdomadaire dans les cantines scolaires, bientôt deux par semaine

Nous sommes partis de rien et, aujourd’hui, la part de bio dans les menus des enfants est d’environ 20 %, indique Dominique Rogue-Sallard. Concrètement nous essayons de mettre une composante, par repas, certifiée agriculture biologique. Un repas végétarien par semaine est également proposé et nous voulons le passer à deux.
(extrait de l'article de Rémi Pironin, La Montagne)

Agir !

Félicitez-le