Photo de Annika Bruna

Chasse : Annika Bruna agit pour les animaux sauvages

17/20
Eurodéputée
Classement : 22ème/79 eurodéputés
 

← retour fiche générale
 

Pourquoi ces notes à Annika Bruna ?

Prises de position de Annika Bruna classées par thème :

Prises de position concernant la chasse (8 référencées)

Rechercher dans le titre
par thème
par effet de la prise de position
par sous-thème
par espèce
par type
par implication
par parti
ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Chasse Chasse

le 20 octobre 2021 - Question parlementaire → Européenne

8 eurodéputés demandent à la Commission d'agréer des éleveurs privés à élever et vendre des animaux d'espèces menacées

Question avec demande de réponse écrite E-004782/2021 à la Commission des Eurodéputés :
Annika Bruna (ID), Julie Lechanteux (ID), Aurélia Beigneux (ID), Joëlle Mélin (ID), Herve Juvin (ID), Mathilde Androuët (ID), Elżbieta Kruk (ECR), Catherine Griset (ID)
Objet: Élever et réintroduire dans leur milieu naturel des espèces endémiques menacées

Les législations des États membres interdisent le prélèvement dans leur milieu naturel et la commercialisation d’espèces animales ou végétales menacées. Des dérogations légitimes existent, qui prévoient notamment la possibilité d’élever ces espèces en vue de les réintroduire dans leur milieu naturel, afin de restaurer la biodiversité.

a agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Chasse Chasse

le 14 avril 2021 - Question parlementaire → Européenne

Annika Bruna demande à la Commission d'inciter les entreprises de vente en ligne à interdire la vente d’animaux sauvages

Question avec demande de réponse écrite à la Commission de l'eurodéputée Annika Bruna (ID) :

Le commerce illégal d’animaux sauvages, vendus généralement comme animaux de compagnie, favorise l’appauvrissement de la biodiversité dans le monde en aggravant la menace d’extinction pesant sur plusieurs milliers d’espèces.
Les consommateurs européens alimentent malheureusement ce trafic, notamment par des achats en ligne, en ignorant le plus souvent:
le caractère illégal de ce commerce;
son incidence sur la biodiversité;
les conditions de capture et de transport de ces animaux, qui entraînent souvent leur mort;
les risques de zoonoses, c’est-à-dire de transmission de maladies des animaux sauvages vers les humains, dont la COVID-19 est la dernière illustration.

ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Chasse Chasse

le 18 février 2021 - Question parlementaire → Européenne

3 eurodéputées demandent à la Commission des mesures pour enrayer le déclin des espèces animales protégées et mieux protéger leurs habitats

Question avec demande de réponse écrite de l'Eurodéputée Aurélia Beigneux :

ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Chasse Chasse

le 2 février 2021 - Question parlementaire → Européenne

6 eurodéputés demandent à la Commission de lutter contre le trafic international de viande de brousse en renforçant les contrôles douaniers et en soutenant les alternatives au braconnage

Question avec demande de réponse écrite E-000651/2021 à la Commission des Eurodéputées :
Annika Bruna (ID), Jean-Lin Lacapelle (ID), Niels Fuglsang (S&D), Virginie Joron (ID), Marianne Vind (S&D), Herve Juvin (ID), Bernhard Zimniok (ID), Ivan Vilibor Sinčić (NI), Julie Lechanteux (ID), Elżbieta Kruk (ECR), Fabio Massimo Castaldo (NI), Vilija Blinkevičiūtė (S&D)

Le commerce illégal de viandes de brousse, dont la viande de singes, d’antilopes, de pangolins ou encore de chauve-souris, constitue une cause d’extinction des espèces mais aussi de développement des pandémies (VIH, Ebola, COVID-19).

ont agi pour les animaux

sur les thèmes :

Pictogramme Chasse Chasse

Pictogramme Droit animal Droit animal

Pictogramme Élevage Élevage

le 10 février 2020 - Question parlementaire → Européenne

11 eurodéputés demandent à la Commission de faire pour le «bien-être animal» des propositions législatives, de l'intégrer aux différentes stratégies tout en y allouant des ressources financières et humaines

Question avec demande de réponse orale à la Commission des Eurodéputés :
Sirpa Pietikäinen, Emil Radev, Petri Sarvamaa, Sarah Wiener, Petra De Sutter, Klaus Buchner, Heidi Hautala, Marie Toussaint, Yannick Jadot, David Cormand, Tilly Metz, Bas Eickhout, Francisco Guerreiro, Ernest Urtasun, Nikolaj Villumsen, Manuel Bompard, Younous Omarjee, Clare Daly, Anja Hazekamp, Malin Björk, Fabio Massimo Castaldo, Rosa D'Amato, Ignazio Corrao, Eleonora Evi, Piernicola Pedicini, Frédérique Ries, Hilde Vautmans, Pascal Durand, Chrysoula Zacharopoulou, Petras Auštrevičius, Martin Hojsík, Maria Noichl, Niels Fuglsang, Sylwia Spurek, Leszek Miller, Annika Bruna, Virginie Joron, Catherine Griset, Aurelia Beigneux

ont agi pour les animaux

sur les thèmes :

Pictogramme Animaux de compagnie Animaux de compagnie

Pictogramme Chasse Chasse

le 26 mai 2019 - Manifeste → Européenne

23 eurodéputés se sont engagés à faire adopter une «liste positive» limitant les espèces d'animaux exotiques de compagnie (VoteForAnimals2019)

Point de l'engagement proposé aux candidats à l'élection au Parlement européen par l'Eurogroup for Animals :

SOUTENIR L'ADOPTION D'UNE LISTE POSITIVE EUROPÉENNE POUR LES ANIMAUX DE COMPAGNIE EXOTIQUES PERMETTANT DE DÉTERMINER QUELS ANIMAUX EXOTIQUES PEUVENT ÊTRE COMMERCIALISÉS ET GARDÉS AU SEIN DE L'UE

ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Chasse Chasse

le 26 mai 2019 - Manifeste → Européenne

23 eurodéputés se sont engagés à promouvoir une gestion non létale des espèces sauvages (VoteForAnimals2019)

Point de l'engagement proposé aux candidats à l'élection au Parlement européen par l'Eurogroup for Animals :

PROMOUVOIR LA COEXISTENCE ET LA GESTION NON LÉTALE DES ESPÈCES SAUVAGES DANS L'UE
Dans les continents très peuplés tels que l’Europe, la faune est obligée de coexister et de s’intégrer aux activités humaines. Les efforts visant à résoudre les conflits avec les espèces sauvages devraient commencer par remédier aux causes des conflits homme-faune et par la mise en place d’une culture de coexistence avec les pratiques humaines. Il convient de promouvoir au niveau de l’UE la résolution des conflits par des méthodes non létales et la réduction au minimum des atteintes au bien-être animal pour parvenir à une coexistence pacifique.