Photo de Bernard Cazeneuve

Bernard Cazeneuve agit contre les animaux

5/20
Logo PS PS

Agir !

Interpellez-le

 

Pour comprendre comment nous avons estimé ces notes, cliquez sur un des thèmes ci-dessus.

 

Pourquoi ces notes à Bernard Cazeneuve ?

Prises de position de Bernard Cazeneuve classées par thème :

Dernières prises de position de Bernard Cazeneuve (13 référencées)

ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Animaux de compagnie Animaux de compagnie

le 16 mai 2017 - Question parlementaire

Le ministre de l'Intérieur rejette l'idée de créer une brigade spécifiquement attachée à la protection animale

La répression des atteintes à la vie animale est une mission quotidienne de la gendarmerie, qu'il s'agisse de la lutte contre le braconnage sur terre ou en mer, de trafic d'espèces protégées, ou de mauvais traitements sur des animaux d'élevage ou domestiques. (...) Il n'est donc pas en l'état envisagé de créer une unité spécialisée dans les missions de protection animale, même si la mobilisation de l'Etat à ce sujet demeure entière.
(extrait de la réponse du ministre à la question du député Florent Boudié)

Agir !

Interpellez-les

ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Zoo / Cirque Zoo / Cirque

le 3 mai 2017 - Loi → Prise de position marquante

Arrêté visant à mettre fin à la détention des orques et dauphins dans les delphinariums

La reproduction des orques et des dauphins actuellement détenus en France est désormais interdite. Ainsi, seuls les orques et les dauphins actuellement régulièrement détenus peuvent continuer à l'être, sans ouvrir à de nouvelles naissances.
(extrait de l'objet de l'arrêté)
Pour assurer la protection des espèces, améliorer le bien-être et supprimer la souffrance animale, la détention en captivité de spécimens de cétacés est interdite, à l'exception des spécimens de l'espèce Orcinus orca et de l'espèce Tursiops truncatus régulièrement détenus à la date d'entrée en vigueur du présent arrêté au sein d'établissements dûment autorisés sur le territoire national.
(extrait de l'article 1 de l'arrêté)

Agir !

Félicitez-les

ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Zoo / Cirque Zoo / Cirque

le 7 avril 2017 - Communication officielle → Prise de position marquante

Le ministre de l'Intérieur incite à compliquer la mise en œuvre des arrêtés municipaux visant à interdire les cirques détenant des animaux

Mon attention est régulièrement appelée par les professions circassiennes et foraines, et les organisations qui les représentent, sur les difficultés qu'elles rencontrent de plus en plus fréquemment dans l'exercice de leur profession, du fait notamment de l'interdiction par certaines municipalités de leur implantation ou de leur éloignement du centre des villes. (...) il vous revient, ainsi qu'aux sous-préfets d'arrondissement sous votre autorité, d'être attentif aux sollicitations que peuvent vous adresser les organisations professionnelles représentatives (...) Je vous remercie de me tenir informé des difficultés que vous pourriez rencontrer dans la mise en oeuvre de ces instructions
(extrait de la circulaire du Ministère de l'Intérieur aux préfets de département et au préfet de police des Bouches-du-Rhône)

Agir !

Interpellez-les

ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Animaux de compagnie Animaux de compagnie

le 3 février 2017 - Subvention

600 000 € de crédits de l’État pour les stérilisations de chats et de chiens à La Réunion

Ce plan relève de la mesure 6.1.8 du contrat de plan Etat-Région. Il est doté d’une enveloppe pluri-annuelle de 700 000 € de crédits de l’État, dont 600 000 € pour les campagnes de stérilisation et 100 000 € pour l’étude et les campagnes d’information et de sensibilisation.
8 943 animaux, dont 6 570 chiens et 2 373 chats euthanasiés
➔ à comparer aux 50 000 chiens et chats euthanasiés en France chaque année,
La Réunion représente ainsi 18 % du total national.
6 147 animaux morts sur les routes de La Réunion

(extraits du "Plan de lutte contre l’errance animale")

Agir !

Félicitez-les

ont agi contre les animaux

sur les thèmes :

Pictogramme Chasse Chasse

Pictogramme Droit animal Droit animal

le 27 janvier 2017 - Source associative → Prise de position marquante

La ministre de l'Environnement promet de demander à la ministre de l'Éducation de laisser entrer les chasseurs dans les écoles

Après un long échange sur les actions d’éducation à la nature conduites par les fédérations départementales des chasseurs, la ministre a pris l’engagement de demander à la ministre de l’Education nationale de signer la Convention nationale avec la FNC. Ségolène Royal a précisé qu’elle était maintenant favorable à cette démarche qui va dans le sens d’une plus grande sensibilisation des enfants à la découverte de la nature avec des formateurs et des outils pédagogiques qui répondent aux critères de l’Education nationale.
(extrait de l'article de la Fédération nationale des chasseurs)

Agir !

Interpellez-les

ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Chasse Chasse

le 27 janvier 2017 - Source associative → Prise de position marquante

La ministre de l'Environnement promet aux chasseurs d'empêcher le débat public sur l'interdiction de la chasse le dimanche

La ministre a pris l’engagement de mettre un terme à la polémique sur l’utilisation partagée de la nature qui conduisait à ouvrir le débat sur la chasse le dimanche, en exploitant un fait divers dramatique survenu en Haute Savoie. Ségolène Royal va adresser une information écrite aux préfets pour mettre un terme à l’initiative intempestive d’un service du ministère validée par le Cabinet de la Secrétaire d’ Etat.
(extrait de l'article de la Fédération nationale des chasseurs)

Agir !

Interpellez-les

ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Chasse Chasse

le 25 janvier 2017 - Question parlementaire → Prise de position marquante

La ministre de l'Environnement autorise le braconnage des oies sauvages en février

les chasseurs constituent des partenaires très importants du ministère de l’environnement, et, comme vous le savez, j’ai toujours entretenu, dans mes responsabilités d’élue régionale ou nationale, d’excellentes relations avec eux,… (...) je vais renouveler le dispositif de bon sens que j’avais trouvé l’année dernière et l’année d’avant, si bien qu’il n’y aura pas de verbalisation jusqu’au 10 février. (Applaudissements sur les bancs du groupe socialiste, écologiste et républicain.)
(extrait de la réponse de la ministre de l'Environnement à la question du député Daniel Fasquelle)

Agir !

Interpellez-les

ont agi contre les animaux

sur les thèmes :

Pictogramme Chasse Chasse

Pictogramme Corrida Corrida

Pictogramme Élevage Élevage

le 19 janvier 2017 - Vote → Prise de position marquante

Nomination à la présidence de l'Agence française pour la biodiversité d'un défenseur de la chasse à la glu, du gavage et de la corrida

Sur proposition de Ségolène Royal, le Conseil d’administration de l’Agence française pour la biodiversité, dont le Président d’honneur Hubert Reeves a déjà été nommé par arrêté ministériel, a désigné Philippe Martin comme futur Président exécutif à l’issue des procédures prévues.
(extrait de l'article du ministère de l'environnement)

Agir !

Interpellez-les

ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 12 janvier 2017 - Communication officielle → Prise de position marquante

Stéphane Le Foll laisse entendre que la France ne peut pas légiférer sur l'abattage des animaux gestants

M. Stéphane Le Foll, ministre. Ce qui motive ces amendements, ce sont encore une fois des images diffusées par L214, avec un objectif très clair. Or il s’agit là d’un sujet qui relève de règlements européens. Après la diffusion de ces images, nous avons saisi la Commission européenne, qui a elle-même saisi l’Autorité européenne de sécurité des aliments – European Food Safety Authority, ou EFSA –, pour qu’à l’échelon européen, on réexamine les conditions actuelles d’abattage des vaches gestantes.

Agir !

Interpellez-les

ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 9 janvier 2017 - Amendement

Amendement n°46 visant à supprimer l'instauration d'un contrôle permanent des postes "d’étourdissement" et de mise à mort dans les abattoirs

la mesure proposée induit une charge significative pour l’État avec la nécessité d’un recrutement de plusieurs centaines d’agents titulaires (de l’ordre de 500) (...) il est hautement probable que la création d’un poste fixe d’inspection à la saignée dans les plus gros abattoirs du territoire soit dans la très grande majorité des cas sans effet sur la protection animale, compte tenu de la maîtrise des process.
Il est donc proposé de supprimer cet article.
(extrait de l'Exposé sommaire)
Cet amendement demande la suppression de l'article 3 de la proposition de loi Falorni qui demande l'instauration d'un "contrôle officiel permanent des postes d’étourdissement et de mise à mort"

Agir !

Interpellez-les