ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Droit animal Droit animal

le 28 avril 2022 - Question parlementaire → Européenne

19 Eurodéputés demandent à la Commission de faire mention du «bien-être animal» dans le titre de poste du commissaire européen concerné et dans le nom de la direction générale concernée

Question avec demande de réponse orale O-000016/2022 à la Commission des Eurodéputés :
Niels Fuglsang (S&D), Sylwia Spurek (Verts/ALE), Petras Auštrevičius (Renew), Manuel Bompard (The Left), Emmanouil Fragkos (ECR), Anja Hazekamp (The Left), Johan Van Overtveldt (ECR), Sirpa Pietikäinen (PPE), Maria Noichl (S&D), Francisco Guerreiro (Verts/ALE), Pascal Durand (Renew), Eleonora Evi (Verts/ALE), Jerzy Buzek (PPE), Tilly Metz (Verts/ALE), Manon Aubry (The Left), Caroline Roose (Verts/ALE), Tanja Fajon (S&D), Saskia Bricmont (Verts/ALE), Isabella Adinolfi (PPE), Alex Agius Saliba (S&D), Alviina Alametsä (Verts/ALE), Anna-Michelle Asimakopoulou (PPE), Margrete Auken (Verts/ALE), Tiziana Beghin (NI), Brando Benifei (S&D), Michael Bloss (Verts/ALE), Anna Bonfrisco (ID), Marc Botenga (The Left), Geert Bourgeois (ECR), Milan Brglez (S&D), Annika Bruna (ID), Martin Buschmann (NI), Fabio Massimo Castaldo (NI), Mohammed Chahim (S&D), Asger Christensen (Renew), Antoni Comín i Oliveres (NI), Andrea Cozzolino (S&D), Josianne Cutajar (S&D), Rosa D'Amato (Verts/ALE), Gwendoline Delbos-Corfield (Verts/ALE), Cyrus Engerer (S&D), Laura Ferrara (NI), Tomasz Frankowski (PPE), Claudia Gamon (Renew), Alexis Georgoulis (The Left), Markéta Gregorová (Verts/ALE), Catherine Griset (ID), Claude Gruffat (Verts/ALE), Sylvie Guillaume (S&D), José Gusmão (The Left), Pär Holmgren (Verts/ALE), Petros Kokkalis (The Left), Stelios Kouloglou (The Left), Alice Kuhnke (Verts/ALE), Stelios Kympouropoulos (PPE), Morten Løkkegaard (Renew), Fulvio Martusciello (PPE), Marisa Matias (The Left), Niklas Nienaß (Verts/ALE), Dimitrios Papadimoulis (The Left), Tsvetelina Penkova (S&D), Kira Marie Peter-Hansen (Verts/ALE), Sabrina Pignedoli (NI), Thijs Reuten (S&D), Manuela Ripa (Verts/ALE), Christel Schaldemose (S&D), Andreas Schieder (S&D), Martin Schirdewan (The Left), Günther Sidl (S&D), Michal Šimečka (Renew), Maria Spyraki (PPE), Vera Tax (S&D), Róża Thun und Hohenstein (Renew), Dragoş Tudorache (Renew), Milan Uhrík (NI), Ernest Urtasun (Verts/ALE), Nikolaj Villumsen (The Left), Marianne Vind (S&D), Petar Vitanov (S&D), Elissavet Vozemberg-Vrionidi (PPE), Thomas Waitz (Verts/ALE), Sarah Wiener (Verts/ALE), Chrysoula Zacharopoulou (Renew), Eugenia Rodríguez Palop (The Left), Manu Pineda (The Left), Idoia Villanueva Ruiz (The Left), Sira Rego (The Left), Ivan Vilibor Sinčić (NI), David Cormand (Verts/ALE), Pierre Larrouturou (S&D), Malte Gallée (Verts/ALE), Marina Kaljurand (S&D), Benoît Lutgen (PPE), Viola Von Cramon-Taubadel (Verts/ALE), Mario Furore (NI), Virginie Joron (ID), François Alfonsi (Verts/ALE), Benoît Biteau (Verts/ALE), Marco Zullo (Renew), Pascal Arimont (PPE), Aurélia Beigneux (ID), Lars Patrick Berg (ECR), Jakop G. Dalunde (Verts/ALE), Sunčana Glavak (PPE), Raphaël Glucksmann (S&D), Elisabetta Gualmini (S&D), Eugen Jurzyca (ECR), Assita Kanko (ECR), Łukasz Kohut (S&D), Georgios Kyrtsos (PPE), Sara Matthieu (Verts/ALE), Vangelis Meimarakis (PPE), Younous Omarjee (The Left), Grace O'Sullivan (Verts/ALE), Alfred Sant (S&D), Mounir Satouri (Verts/ALE), Ivan Štefanec (PPE), Jadwiga Wiśniewska (ECR), Dino Giarrusso (NI), Daniela Rondinelli (NI), Chiara Gemma (NI), Biljana Borzan (S&D), Jytte Guteland (S&D), René Repasi (S&D), Pietro Bartolo (S&D), David Casa (PPE), Ignazio Corrao (Verts/ALE)

L’article 13 du traité sur le fonctionnement de l’Union européenne reconnaît les animaux comme des êtres sensibles. Comme l’ont montré les réponses aux enquêtes Eurobaromètre, les citoyens européens s’inquiètent du sort des animaux et souhaitent que le bien-être de ces derniers soit amélioré grâce à une législation claire, à des politiques efficaces et à l’engagement de ressources adéquates.
L’Union légifère sur le bien-être animal depuis 1974, mais les institutions de l’Union ont suivi des approches incohérentes, ce qui a conduit à une mauvaise application de la législation sur différents fronts.
Le commissaire européen chargé du bien-être animal devrait acquérir davantage d’influence et de pouvoirs au sein des institutions de l’Union sur ce sujet, dont la Commission actuelle a clairement reconnu l’importance.
Plus de 160 000 citoyens de l’Union et plus de 170 députés européens de tous les groupes politiques ont déjà rejoint la campagne #EUforAnimals: celle-ci réclame une plus grande attention à la question du bien-être animal, qui doit être explicitement mentionnée dans le nom de la direction générale concernée de la Commission et dans le titre du poste du commissaire européen compétent.
À ce titre, ce commissaire se verrait confier un portefeuille intitulé «Santé, sécurité alimentaire et bien-être animal», ce qui favoriserait grandement des avancées législatives ainsi que leur bonne application.
Il s’agirait d’une décision politique importante qui rendrait les institutions de l’Union plus responsables de leur bilan en matière de bien-être animal et, partant, renforcerait la cohérence, l’efficacité et l’impact des politiques dans ce domaine.
L’un des effets immédiats de la proposition serait la création d’une direction spécialisée dans le bien-être animal au sein de la direction générale de la santé et de la sécurité alimentaire de la Commission, pour reconnaître ainsi l’importance particulière de ce sujet.
La Commission entend-elle répondre positivement à cette proposition? Dans l’affirmative, quelles procédures ont été engagées pour la mettre en œuvre?