Photo de Emmanuel Macron

Élevage : Emmanuel Macron agit contre les animaux victimes de l'élevage

3.6/20
Président

Agir !

Interpellez-le

Click & Tweet Click & Comment

Commentez directement sur sa page Facebook

 

← retour fiche générale
 

Pourquoi ces notes à Emmanuel Macron ?

Prises de position de Emmanuel Macron classées par thème :

Prises de position concernant l'élevage (65 référencées)

Rechercher dans le titre
par thème
par effet de la prise de position
Présidentielle
par sous-thème
par espèce
par type
par implication
par parti
ont agi contre les animaux

sur les thèmes :

Pictogramme Élevage Élevage

Pictogramme Mer & pisciculture Mer & pisciculture

le 29 juin 2022 - Vote → Prise de position marquante → Nationale

Décret n°2022-947 interdisant l'utilisation de dénominations liées à la viande pour les alternatives végétales

Interdiction prenant effet le 1er octobre 2022 et résultant de l'article 5 de la loi n°2020-699 du 10 juin 2020 relative à la transparence de l'information sur les produits agricoles et alimentaires

Décret n° 2022-947 du 29 juin 2022 relatif à l'utilisation de certaines dénominations employées pour désigner des denrées comportant des protéines végétales

NOR : ECOC2212881D
ELI : https://www.legifrance.gouv.fr/eli/decret/2022/6/29/ECOC2212881D/jo/texte
Alias : https://www.legifrance.gouv.fr/eli/decret/2022/6/29/2022-947/jo/texte
JORF n°0150 du 30 juin 2022
Texte n° 3

Publics concernés : professionnels de l'agroalimentaire et de la restauration hors foyer ; distributeurs de produits alimentaires ; consommateurs.

Agir !

Interpellez-les

ont penché contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 16 février 2022 - Communication officielle → Nationale

Le représentant d'Emmanuel Macron, Julien Denormandie, indique que la «souveraineté alimentaire» guide la politique agricole sans mentionner le levier incontournable pour y parvenir : diviser par 2 notre consommation de protéines animales

Une Europe bio et autosuffisante en 2050 c’est possible, selon le CNRS. [...] .Un scénario réaliste selon l’équipe de chercheurs à condition qu’il repose sur trois leviers. Le premier impliquerait un changement de régime alimentaire. « Nous préconisons un régime méditerranéen ou crétois, avec 30% d’apports protéiques d’origine animale et 70% d’apports protéiques d’origine végétale », explique Gilles Billen. « C’est le régime proposé par les diététiciens, avec des besoins de base de 3,5 kilos d’azote protéique par an par personne. Aujourd’hui nous sommes au double, nous consommons beaucoup trop de productions animales », poursuit-il.

Agir !

Interpellez-les

ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 5 février 2022 - Vote → Nationale

Le gouvernement interdit le broyage et le gazage des poussins mâles à partir du 1er janvier 2023

Décret n° 2022-137 du 5 février 2022 relatif à l'interdiction de mise à mort des poussins des lignées de l'espèce Gallus gallus destinées à la production d'œufs de consommation et à la protection des animaux dans le cadre de leur mise à mort en dehors des établissements d'abattage

NOR : AGRG2136495D
[...]
JORF n°0031 du 6 février 2022
Texte n° 56

Publics concernés : accouveurs d'œufs de poules des lignées de l'espèce Gallus gallus destinées à la production d'œufs ; personnes impliquées dans des activités de mise à mort à des fins autres que l'abattage en vue de la consommation humaine, d'animaux élevés ou détenus pour la production de denrées alimentaires, de laine, de peau, de fourrure ou d'autres produits.

ont penché contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 5 février 2022 - Vote → Nationale

Le gouvernement ignore les canetons femelles (filière foie gras) dans son décret d'interdiction du broyage et du gazage des poussins mâles

Décret n° 2022-137 du 5 février 2022 relatif à l'interdiction de mise à mort des poussins des lignées de l'espèce Gallus gallus destinées à la production d'œufs de consommation et à la protection des animaux dans le cadre de leur mise à mort en dehors des établissements d'abattage

NOR : AGRG2136495D
[...]
JORF n°0031 du 6 février 2022
Texte n° 56

Publics concernés : accouveurs d'œufs de poules des lignées de l'espèce Gallus gallus destinées à la production d'œufs ; personnes impliquées dans des activités de mise à mort à des fins autres que l'abattage en vue de la consommation humaine, d'animaux élevés ou détenus pour la production de denrées alimentaires, de laine, de peau, de fourrure ou d'autres produits.

ont penché contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 1 janvier 2022 - Manifeste → Nationale

Ces candidats ne sont pas encore engagés auprès des associations à mettre fin à l'abattage sans « étourdissement » (EA2022 & PAZ)

Étape 2 : Imposer l’insensibilisation de tous les animaux avant la saignée en abattoir (2 points)

Pour produire de la viande, les réglementations imposent d’abattre les animaux en leur épargnant toutes souffrances évitables. Pour y parvenir, les animaux doivent être insensibilisés avant leur saignée. Mais la France fait partie des pays qui dérogent à cette obligation d’insensibilisation pour satisfaire la demande de viandes Halal et Kasher. A l’heure où le bien-être animal est devenu une exigence chez nos concitoyens et un gage de qualité revendiqué par de nombreux professionnels, l’abattage sans étourdissement n’a plus lieu d’être.

ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 10 septembre 2021 - Subvention → Nationale

10 000 000 € pour accompagner les couvoirs dans l’acquisition de machines d’ovo-sexage

L’État a prévu d’injecter 10 millions d’euros pour accompagner les cinq couvoirs-ponte français dans l’acquisition de machines d’ovo-sexage (10 millions d’euros budgétés sur le plan d’investissements France Relance).
(Extrait de l'article de Franck Jourdain, Ouest-France).

ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 5 août 2021 - Autre réalisation → Nationale

Le gouvernement facilite les promotions sur les dindes, oies, chapons, poulardes..

Dans un arrêté en date du 5 août 2021 relatif à la liste des denrées pour lesquelles, par dérogation, l’encadrement des promotions n’est pas applicable, le gouvernement ajoute :
Dindes de Noël, oies, chapons, mini chapons, poulardes, chapons de pintade

(Article 1 de l'Arrêté du 5 août 2021 modifiant l’arrêté du 29 janvier 2021 relatif à la liste des denrées ou catégories de denrées alimentaires pour lesquelles, par dérogation, l’encadrement des promotions en volume prévu par les dispositions du C du II de l’article 125 de la loi no 2020-1525 du 7 décembre 2020 d’accélération et de simplification de l’action publique n’est pas applicable)