Photo de Emmanuel Macron

Corrida : Emmanuel Macron

Logo EM! EM!

agit contre les animaux

3.9/20

Notes par thème

Agit pour*
Penche pour*
Penche contre*
Agit contre*
*les animaux
 

Visualiser le calcul des notes

← retour fiche générale

Écrivez-lui ce que
vous en pensez !

Interpeller Emmanuel Macron :

Si vous vous apercevez qu'une de ces informations est erronée, contactez-nous !

Par mail :
  • contact@en-marche.fr
 
 

Prises de position concernant la corrida (2 référencées)

Logo EM! EM!

a agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Corrida Corrida

le 17 avril 2017 - Dans la presse

Corrida : «Je suis à ce titre opposé à l'interdiction dans les territoires de tradition taurine»

L'ex-ministre de l'Économie Emmanuel Macron n'avait pas répondu à l'alliance anticorrida, mais il s'est exprimé hier, pour La Provence . " La corrida fait partie intégrante de la culture et de l'économie, y compris du tourisme, de la région. Je suis à ce titre opposé à l'interdiction dans les territoires de tradition taurine ", indique-t-il (...) Une clarification utile pour Vincent Robert, d'En marche pays d'Arles, régulièrement interrogé sur le sujet lorsqu'il tient un stand sur le marché. " Emmanuel Macron a beau être très européen, il sait qu'en équilibre les gens ont besoin d'une accroche régionale. Il est en général pour les traditions, pour les fêtes traditionnelles."
(extrait de l'article de Christophe Vial, La Provence)

Logo DLF DLF Logo EM! EM! Logo FI FI Logo FN FN Logo LR LR Logo PS PS

ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Corrida Corrida

le 1 mars 2017 - Manifeste

AnimalPolitique 14 : ces candidats à la présidentielle refusent de soutenir l'abolition des corridas

14. Abolir les corridas et les combats de coqs.
(mesure n°14 du manifeste AnimalPolitique)
Bien que n'ayant pas répondu explicitement "non" à l'engagement d'abolir les corridas, Benoît Hamon figure dans cette prise de position car il déjà a répondu "oui" sur toutes les autres mesures sauf sur l'engagement 14. Son absence de réponse sur cette mesure peut donc être considérée comme un "non", jusqu'à engagement en faveur de l'abolition. Emmanuel Macron n'a pas répondu sur cette mesure mais s'est déclaré par ailleurs opposé à l'abolition des corridas.
Bien que n'ayant pas répondu aux propositions du Manifeste, François Fillon figure dans cette prise de position car s'étant exprimé en faveur des corridas.