Les Centristes penche contre les animaux

7.6/20

Agir !

Interpellez-les

Click & Tweet Click & Comment

Commentez directement sur leur page Facebook

 

Pour comprendre comment nous avons estimé ces notes, cliquez sur un des thèmes ci-dessus.

 

Dernières prises de position représentant le parti (40 référencées)

Rechercher dans le titre
par thème
par effet de la prise de position
par sous-thème
par espèce
par type
par implication
par parti
a penché contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Droit animal Droit animal

le 9 août 2021 - Communication officielle → Régionale

Normandie: Hervé Morin n'attribue pas de délégation relative à la condition animale à un membre du conseil régional

Alors 89% des Français jugent la cause animale importante (Ifop, 2019), Hervé Morin ne la prend pas en compte dans les délégations qu'il a attribuées

À ce jour, nous n'avons connaissance d'aucune délégation relative à la condition animale dans ce conseil régional.

Agir !

Interpellez-le

a agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Chasse Chasse

le 17 mai 2021 - Manifeste → Régionale

Régionales 2021 Normandie : 1 représentant des chasseurs sur la liste d'Hervé Morin

Sur la liste "Vivre la Normandie" menée par Hervé Morin :

  • Pascal Marie, vice-président de Normandie et président de département de la Manche pour Le Mouvement de la Ruralité (ex Chasse, Pêche, Nature et Traditions). 7ème sur la liste "Vivre la Normandie" dans la Manche.

Agir !

Interpellez-le

a agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 3 novembre 2016 - Dans les médias → Municipale

Limoges : ni la majorité de droite, ni l'opposition socialiste ne condamne les violences à l'abattoir municipal

Le directeur ne se dit pas surpris par ce qui est montré mais surpris par le fait qu'il y ait des images.
Ce qui se passe ici se passe dans 100% des abattoirs en France, il n'y a rien ici d'illégal. (...) Guillaume Guérin, 1er adjoint au Maire de Limoges
Les élus socialistes de Limoges apportent leur soutien à l’abattoir municipal de Limoges [qui] porte, depuis de nombreuses années, une attention particulière aux conditions d’abattage cherchant à réduire à son minimum la souffrance animale.
(extraits de l'article d'Isabelle Rio, France 3 Limousin)

ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Corrida Corrida

le 29 juillet 2016 - Autre réalisation → Prise de position marquante → Municipale

Nîmes Métropole soutient la promotion de la corrida auprès des enfants dans plusieurs communes

Avec le soutien de Nîmes Métropole, [Joe Galourdes] a prévu cinq manifestations, cinq journées d’initiation qui ont commencé hier à Milhaud. (...) Après la théorie, la pratique avec deux vaches en tienta. (...) Les quatre autres manifestations se tiendront le 26 août à 15h30 à Clarensac, le 2 septembre à 17h aux arènes du Clapas à Nîmes, le 9 septembre à 17h à Marguerittes et le 24 septembre à 11h à la Manade Bilhau de Saint-Gilles.
(extrait de l'article de Tony Duret, Objectif Gard)

ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 20 juillet 2016 - Proposition de loi → Prise de position marquante → Nationale

Proposition de loi 3983 visant à interdire l'abattage sans «étourdissement» et à installer la vidéosurveillance dans les abattoirs

Notre société évolue en effet. Elle est soucieuse du bien-être des animaux, non seulement des animaux de compagnie mais aussi, et de plus en plus, des animaux dits de rente (...) le bien-être animal prend une place de plus en plus importante dans notre société, y compris pour les consommateurs juifs ou musulmans.
Nous proposons donc d’imposer, dans tout abattage, un étourdissement préalable à la saignée, réversible ou non. Cette disposition entraîne de fait l’abrogation de l’alinéa 2 ainsi que des alinéas 6 à 11 de l’article R. 214-70 du code rural et de la pêche maritime.
Nous proposons donc d’imposer un équipement de vidéosurveillance dans les abattoirs sur le poste d’abattage.
C’est en juin 1982 qu’entrait en vigueur la Convention européenne sur la protection des animaux d’abattage (...) Son article 16 dispose notamment que : « Les procédés d’étourdissement autorisés par les parties contractantes doivent plonger l’animal dans un état d’inconscience où il est maintenu jusqu’à l’abattage, lui épargnant en tout état de cause toute souffrance évitable.
Signataire de cette Convention européenne dès 1979, la France [a notamment souscrit au principe qui demande] l’étourdissement des animaux préalablement à leur abattage et maintenu jusqu’au moment de la saignée pour leur épargner toute souffrance évitable.

L’European Food Safety Authority (EFSA) déclare, en juin 2004, que «En raison de graves problèmes de bien-être animal lié à l’abattage sans étourdissement, un étourdissement doit toujours être réalisé avant l’égorgement » et que celui-ci doit induire « une perte de conscience et de sensibilité immédiate et univoque.
Le 24 novembre 2015, l’Ordre national des vétérinaires français déclare : « Tout animal abattu doit être privé de conscience d’une manière efficace, préalablement à la saignée et jusqu’à la fin de celle-ci.
(extraits de l'Exposé des motifs)