Personnalités politiques (44)

Filtrez les personnalités par partis ou ancrages géographiques pour les interpeller en fonction de ces critères.

Filtres
Photo Patrice Tirolien
Interpellez-le
Photo Damien Abad
Damien Abad Député (01) Renaissance
Interpellez-le
Photo Dominique Baudis
Interpellez-le
Photo Pascale Gruny
Pascale Gruny Sénatrice (02) LR
Photo Christophe Béchu
Christophe Béchu Gouvernement Horizons
Photo Constance Le Grip
Constance Le Grip Députée (92) Renaissance
Interpellez-le
Interpellez-le
Alain Cadec Sénateur (22) LR
Interpellez-le
Interpellez-le
Marielle Gallo UDI, UDI-GM
Interpellez-la
Interpellez-la
Interpellez-la
Interpellez-le

Partis politiques (6)

Logo Cap21-LRC
Cap21-LRC
Interpellez-les
Logo MoDem
MoDem

Prise de position

Ces eurodéputés ont voté contre l' "amendement 1" qui proposait d'ajouter au Projet de résolution législative du Parlement européen sur la position du Conseil en première lecture en vue de l'adoption de la directive du Parlement européen et du Conseil relative à la protection des animaux utilisés à des fins scientifiques que les États membres puissent « adopter à l’avenir des dispositions » « visant à assurer une protection plus large des animaux ».

Intégralité ci-dessous de cet amendement que le Parlement a rejeté :

Il propose de remplacer l' Article 2 – paragraphe 1 – alinéa 1 :

Position du Conseil
« 1. Les États membres peuvent, dans le respect des règles générales fixées par le traité, conserver des dispositions en vigueur le ...*, visant à assurer une protection plus large des animaux relevant du champ d'application de la présente directive que celle prévue dans la présente directive. »

Par :

Amendement
« 1. Les États membres peuvent, dans le respect des règles générales fixées par le traité, conserver des dispositions en vigueur le ...*, visant à assurer une protection plus large des animaux relevant du champ d'application de la présente directive que celle prévue dans la présente directive ou adopter à l’avenir des dispositions à cette fin. »

Justification
La directive sous sa forme actuelle autorise les États membres à adopter des mesures plus strictes que celles prévues par la directive. Le terme "adopter" devrait être réintroduit, sinon les États membres qui n’ont pas adopté de législation progressiste à ce jour ne pourront pas le faire à l’avenir. Cet amendement rétablit la position du Parlement concernant les mesures nationales.