ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 27 mai 2018 - Vote

Ces députés ont voté contre l'interdiction de la castration à vif et de la coupe des queues des porcelets (amendement 2018)

Cet amendement a été rejeté alors que 85% des Français sont défavorables aux mutilations pratiquées sur les cochons (coupe des queues, meulage des dents, castration pour les mâles), selon un sondage Yougov de 2017 (source : L214).

Groupe La République en Marche
(313 membres)

Pour: 1

Typhanie Degois
Contre: 48

Patrice Anato
François André
Jean-Philippe Ardouin
Grégory Besson-Moreau
Yves Blein
Julien Borowczyk
Éric Bothorel
Jean-Jacques Bridey
Fabienne Colboc
Yolaine de Courson
Nicolas Démoulin
Jean-Baptiste Djebbari
Frédérique Dumas
Élise Fajgeles
Richard Ferrand
Jean-Luc Fugit
Albane Gaillot
Éric Girardin
Christine Hennion
Danièle Hérin
Sacha Houlié
Catherine Kamowski
Yannick Kerlogot
Daniel Labaronne
Célia de Lavergne
Sandrine Le Feur
Nicole Le Peih
Marie Lebec
Jean-Claude Leclabart
Martine Leguille-Balloy
Roland Lescure
Monique Limon
Laurence Maillart-Méhaignerie
Didier Martin
Jean François Mbaye
Graziella Melchior
Thomas Mesnier
Amélie de Montchalin
Jean-Baptiste Moreau
Cendra Motin
Pierre Person
Barbara Pompili
Bruno Questel
Rémy Rebeyrotte
Liliana Tanguy
Huguette Tiegna
Corinne Vignon
Guillaume Vuilletet
Abstention: 4

Anthony Cellier
Dominique Da Silva
Guillaume Kasbarian
Laëtitia Romeiro Dias
Non-votants: 2

Mme Carole Bureau-Bonnard (Présidente de séance) et M. François de Rugy (Président de l'Assemblée nationale).
Groupe Les Républicains
(102 membres)

Pour: 1

Éric Diard
Contre: 4

Jean-Yves Bony
Jean-Claude Bouchet
Vincent Descœur
Gilles Lurton
Abstention: 2

Maxime Minot
Jean-Charles Taugourdeau
Groupe du Mouvement Démocrate et apparentés
(47 membres)

Pour: 1

Richard Ramos
Contre: 5

Géraldine Bannier
Philippe Bolo
Marc Fesneau
Sophie Mette
Bruno Millienne
Groupe UDI, Agir et Indépendants
(32 membres)

Pour: 1

Pierre-Yves Bournazel
Contre: 2

Thierry Benoit
Franck Riester
Groupe Nouvelle Gauche
(30 membres)

Contre: 1

Guillaume Garot
Groupe La France insoumise
(17 membres)

Pour: 4

Bastien Lachaud
Jean-Luc Mélenchon
Loïc Prud'homme
François Ruffin
Groupe de la Gauche démocrate et républicaine
(16 membres)

Non inscrits
(20)

Pour: 2

Delphine Batho
Olivier Falorni

AMENDEMENT N°2018

présenté par

Mme Taurine, Mme Autain, M. Bernalicis, M. Coquerel, M. Corbière, Mme Fiat, M. Lachaud, M. Larive, M. Mélenchon, Mme Obono, Mme Panot, M. Prud'homme, M. Quatennens, M. Ratenon, Mme Ressiguier, Mme Rubin et M. Ruffin
----------

ARTICLE ADDITIONNEL

APRÈS L'ARTICLE 13, insérer l'article suivant:

Après le premier alinéa de l’article L. 214‑3 du code rural et de la pêche maritime, il est inséré un alinéa ainsi rédigé :

« À compter du 1er janvier 2020, la castration à vif et la caudectomie des porcelets sont interdites. »

EXPOSÉ SOMMAIRE

Par cet amendement, discuté notamment avec L214, nous souhaitons interdire la castration à vif et la caudectomie des porcelets.

Décriée depuis des années par les associations de protection animale, la castration à vif des porcelets perdure pour des raisons liées à l’apparition d’une odeur incommodante à la première cuisson de la viande. Or, les différentes études scientifiques estiment que la viande de seuls 5 % des mâles est susceptible de révéler cette odeur et que tous les consommateurs n’y sont pas sensibles. La mise en place d’un système de détection des carcasses odorantes sur la chaîne d’abattage a fait ses preuves et il est aujourd’hui utilisé pour 15 % des cochons mâles dans notre pays. D’autres alternatives, indolores pour les animaux, peuvent également être mobilisées (immunocastration, castration sous anesthésie).

Nombre de nos voisins européens se sont engagés dans la voie de l’interdiction de cette pratique à l’image de la Suisse, la Suède, la Norvège ou bien plus récemment l’Allemagne avec une interdiction effective en 2019. Dans d’autres pays comme aux Pays-Bas, au Royaume-Uni ou au Portugal, une grande majorité des porcs ne sont, de fait, plus castrés à vif.