Le Parti communiste français penche pour les animaux

12/20

Agir !

Encouragez-les

 

Pour comprendre comment nous avons estimé ces notes, cliquez sur un des thèmes ci-dessus.

 

Dernières prises de position représentant le parti (141 référencées)

a agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Zoo / Cirque Zoo / Cirque

le 25 septembre 2018 - Dans la presse → Prise de position marquante → Local

La ville d'Echirolles refuse les cirques détenant des animaux sauvages

Les conseillers municipaux ont adopté la délibération lundi soir. Leur Ville "renonce à recevoir, sur son territoire, tout cirque détenant des animaux sauvages". Une décision qui fait suite à une mini-polémique, début septembre, après la venue (sur un terrain privé) du Cirque franco-belge.
(extrait de l'article du Dauphiné)

Agir !

Félicitez-le

a agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Zoo / Cirque Zoo / Cirque

le 23 juin 2018 - Source associative → Prise de position marquante → Local

Villeneuve-saint-Georges refuse les cirques détenant des animaux sauvages

Vœu contre l'accueil des cirques détenant des animaux sauvages présenté par le groupe "France insoumise citoyennes et citoyens"
Le conseil municipal,
Par 31 voix pour,
Birol Biyik n'ayant pas pris part aux votes,
s'associe aux autres collectivités locales qui refusent d'accueillir des cirques détenant des animaux sauvages.

(extrait du conseil municipal du 21 juin)

Agir !

Félicitez-la

ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Corrida Corrida

le 15 mai 2018 - Dans la presse

Ces villes accueillent ou organisent des corridas en 2018

Ces communes ne sont pas sur la carte de l'Union des Villes Taurines de France mais elles accueillent des corridas en 2018 : Arles, Arzacq-Arraziguet, Castelnau-Rivière-Basse, Cazaubon, Gamarde les Bains, Gimont, Le Houga, Manduel, Maurrin, Plaisance (Gers), Soustons, Tartas, Vergèze.

Agir !

Interpellez-les

Click & Tweet Click & Comment

Commentez directement sur sa page Facebook

a penché pour les animaux

sur les thèmes :

Pictogramme Élevage Élevage

Pictogramme Mer & pisciculture Mer & pisciculture

le 2 mai 2018 - Dans la presse → Prise de position marquante → Local

Un menu végétarien mensuel pour tous dans les cantines de Gennevilliers

Positif mais pas assez ambitieux

Exemple à Gennevilliers, où un repas mensuel a été dénommé « Un geste pour ma planète », depuis la dernière rentrée. Au menu (unique) : exclusivement des produits ayant une empreinte carbone limitée. Le produit carné est remplacé par des produits végétariens achetés dans le cadre d’approvisionnement de proximité.
(extrait de l'article d'Elia Dahan, Le Parisien)

Agir !

Encouragez-le

Click & Tweet Click & Comment

Commentez directement sur sa page Facebook

ont agi contre les animaux

sur les thèmes :

Pictogramme Corrida Corrida

Pictogramme Élevage Élevage

le 1 avril 2018 - Manifeste → Prise de position marquante → Local

Ces élus ont signé la "Charte pour les libertés et la diversité des cultures" qui vise à défendre la corrida, le gavage, les chasses dites "traditionnelles"...

À l’image des différentes formes de chasse, de pêche, des arts et pratiques de l’agriculture, qui, tous, participent de cet Esprit du Sud qui repose sur un patrimoine ancestral largement partagé dans nos régions et bien au-delà, tel est le cas de la Tauromachie [qui] constitue une exception culturelle parfaitement légitime dans ses régions de tradition. Au nom de toutes les villes taurines françaises, et des millions de citoyens français qui se reconnaissent dans les valeurs de la culture taurine, nous demandons à l’État français de prendre en considération ce patrimoine
(extrait de la charte)
Ma présence a du sens, en tant qu'ami de votre culture, en tant que Président de Région. Je ne peux pas venir à la corrida sans avoir ce message. On ne touchera pas à nos traditions, a martelé Renaud Muselier
(extrait de l'article de Christophe Vial, La Provence)

a agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Corrida Corrida

le 31 mars 2018 - Dans la presse → Local

La ville d'Arles accueille l'exposition «tauromachies universelles» de l'UVTF

La Feria de Pâques 2018 a commencé hier, 30 mars, par les courses et les sauts spectaculaires des raseteurs déterminés à ravir les cocardes des « bious » dans les arènes d’Arles. La fête se poursuit aujourd’hui avec les animations aux arènes portatives, les lâchers de taureaux dans les rues, les bodegas pour finir les journées en beauté et à 16h30, la corrida avec Juan Bautista, El Juli et Andres Roca Rey.
Pendant ces trois jours de fête, ne manquez pas non plus les nombreuses expositions proposées dans le cadre d’Arles expose en Feria. Et notamment, celle proposée par l’Union des villes taurines françaises et l’Observatoire national des cultures taurines à l’espace Van Gogh. Ce « musée itinérant des tauromachies universelles

ont agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Zoo / Cirque Zoo / Cirque

le 25 mars 2018 - Source associative → Prise de position marquante → Local

Ces communes refusent les cirques détenant des animaux sauvages

Carte établie par le CCEA (leurs conseils pour faire interdire les cirques détenant des animaux) :

L'association Code animal recense les communes engagées à ne plus autoriser l'installation de cirques détenant des animaux sauvages. Si vous souhaitez solliciter votre mairie pour qu'elle prenne un arrêté d'interdiction, n'hésitez pas à nous contacter (Code animal) et nous vous y aiderons. Des modèles de documents sont également disponibles dans la rubrique Agir.
Élus locaux, téléchargez notre modèle de délibération pour interdire l'installation de cirques avec animaux sur votre commune.

(introduction de la page dédiée, Code animal)

ont agi pour les animaux

sur les thèmes :

Pictogramme Animaux de compagnie Animaux de compagnie

Pictogramme Chasse Chasse

le 31 janvier 2018 - Loi

Proposition de loi n°618 visant à abolir la chasse à courre et à réhabiliter les chiens des meutes

La chasse à courre, à cor et à cri est une pratique nobiliaire, oligarchique et barbare, digne d’un autre âge. Elle doit être interdite dans notre pays, comme la Grande Révolution de 1789 l’avait déjà fait. Elle concerne une infime minorité des chasseurs de notre pays. Un équipage coûte 150 000 € par an. 450 équipages (10 000 pratiquants, 17 000 chiens et 7 000 chevaux) massacrent cerf, chevreuil, sanglier ou, plus modestement, renard, lièvre ou lapin.
La chasse à courre est interdite dans de nombreux pays européens. Après l’Allemagne il y a plusieurs décennies, la Belgique en 1995, l’Écosse en 2002, l’Angleterre et le Pays de Galles ont interdit en 2005 la chasse à courre sur leur territoire. Notre pays devient le terrain de jeu des équipages de ces pays.
Il est donc temps que notre pays se dote d’une législation visant à interdire la chasse à courre, assortie d’un plan de réhabilitation concertée des chiens, visant à éviter les abandons ou l’euthanasie. C’est l’objet de cette proposition de loi.
(extraits de la proposition de loi)

a agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Chasse Chasse

le 31 janvier 2018 - Dans la presse → Prise de position marquante → Local

Le maire Gilles Laveur maintient l'interdiction la chasse à courre à Bonneuil-en-Valois et soutient la Proposition de loi d'abolition de cette pratique

Le 22 novembre, la sénatrice de l’Oise, Laurence Rossignol, a déposé une proposition de loi visant à interdire la chasse à courre. Sa démarche peut-elle, selon vous, aboutir ?
GILLES LAVEUR. D’abord, je soutiens fermement son projet de loi et j’ai eu l’occasion de le lui dire. Si ce texte venait à être examiné, je m’engagerais à ses côtés. Cependant, je crains qu’en l’état, une telle loi ne soit pas envisageable. Notamment parce que les élus locaux et parlementaires n’y sont pas prêts. Il y a derrière la chasse à courre des intérêts financiers qui sont trop importants. Même si, aujourd’hui, certains maires, comme à Vieux-Moulin, se positionnent contre, on est encore peu nombreux.

Agir !

Félicitez-le