ont agi contre les animaux

sur les thèmes :

Pictogramme Élevage Élevage

Pictogramme Mer & pisciculture Mer & pisciculture

le 26 mai 2018 - Vote

Ces députés ont voté contre le droit à un menu végétarien dans les cantines des crèches et des écoles maternelles (amendement 548)

Cet amendement a été rejeté par l'Assemblée nationale alors que 13% des Français sont végétariens ou envisagent de le devenir, selon un sondage OpinionWay de 2016 (source : Terra eco).

Groupe La République en Marche
(313 membres)

Pour: 6

Marion Lenne
Jean François Mbaye
Delphine O
Barbara Pompili
Stéphane Trompille
Annie Vidal
Contre: 51

Bérangère Abba
François André
Sophie Beaudouin-Hubiere
Grégory Besson-Moreau
Julien Borowczyk
Jean-Jacques Bridey
Danielle Brulebois
Céline Calvez
Samantha Cazebonne
Sylvie Charrière
Michèle Crouzet
Nicolas Démoulin
Loïc Dombreval
Christelle Dubos
Stella Dupont
Séverine Gipson
Éric Girardin
Émilie Guerel
Véronique Hammerer
Christine Hennion
Philippe Huppé
Guillaume Kasbarian
Fadila Khattabi
Frédérique Lardet
Célia de Lavergne
Sandrine Le Feur
Gilles Le Gendre
Annaïg Le Meur
Nicole Le Peih
Marie Lebec
Jean-Claude Leclabart
Martine Leguille-Balloy
Roland Lescure
Monique Limon
Richard Lioger
Laurence Maillart-Méhaignerie
Graziella Melchior
Jean-Baptiste Moreau
Mickaël Nogal
Michèle Peyron
Benoît Potterie
Laurianne Rossi
Pacôme Rupin
Jean-Bernard Sempastous
Benoit Simian
Denis Sommer
Vincent Thiébaut
Huguette Tiegna
Élisabeth Toutut-Picard
Olivier Véran
Marie-Christine Verdier-Jouclas
Abstention: 3

Catherine Kamowski
Matthieu Orphelin
Cécile Rilhac
Non-votant: 1

M. François de Rugy (Président de l'Assemblée nationale).
Groupe Les Républicains
(102 membres)

Contre: 11

Emmanuelle Anthoine
Valérie Beauvais
Jean-Yves Bony
Jean-Claude Bouchet
Dino Cinieri
Vincent Descœur
Gilles Lurton
Éric Straumann
Isabelle Valentin
Patrice Verchère
Michel Vialay
Groupe du Mouvement Démocrate et apparentés
(47 membres)

Pour: 1

Richard Ramos
Contre: 4

Géraldine Bannier
Philippe Bolo
Marc Fesneau
Nicolas Turquois
Groupe UDI, Agir et Indépendants
(32 membres)

Pour: 2

Pierre-Yves Bournazel
Yves Jégo
Contre: 2

Thierry Benoit
Yannick Favennec Becot
Groupe Nouvelle Gauche
(30 membres)

Contre: 2

Guillaume Garot
Dominique Potier
Groupe La France insoumise
(17 membres)

Pour: 2

Mathilde Panot
François Ruffin
Groupe de la Gauche démocrate et républicaine
(16 membres)

Contre: 1

André Chassaigne
Non inscrits
(20)

Pour: 1

M'jid El Guerrab
Contre: 1

Delphine Batho

AMENDEMENT N°548

présenté par

M. Bournazel, M. Guy Bricout, M. Christophe, Mme Firmin Le Bodo, M. Meyer Habib, M. Ledoux, M. Pancher, M. Vercamer et Mme Sage
----------

ARTICLE 11

Compléter cet article par l'alinéa suivant :

« Art. L. 230‑5‑5. – Les gestionnaires, publics et privés, des services de restauration scolaire, ainsi que des services de restauration des établissements d’accueil des enfants de moins de six ans sont tenus de proposer des menus végétariens. »

EXPOSÉ SOMMAIRE

Le présent amendement vise à généraliser la proposition d’un menu végétarien dans les cantines scolaires et les services de restauration accueillant des enfants de moins de six ans. Il s’inscrit en effet dans une démarche écocitoyenne et responsable. La consommation excessive de viandes entraîne des conséquences sanitaires ayant une incidence sur les maladies chroniques les plus courantes et s’avère incompatible avec les exigences de durabilité écologique.

Il vise à promouvoir une alimentation plus saine correspondant aux attentes d’un grand nombre de nos compatriotes qui changent leurs habitudes alimentaires.

Il participe enfin à un objectif d’éducation au « savoir manger » et à un accès pour tous à une qualité nutritionnelle et alimentaire à l’école.

En France, de nombreux établissement proposent déjà des menus végétariens à leurs élèves : c’est le cas des universités et de villes comme Grenoble, Saint-Etienne ou encore Mouans-Sartoux.

Le dispositif de cet amendement prévoit que les gestionnaires privés ou publics des services de restauration scolaire, ainsi que des services de restauration des établissements d’accueil des enfants de moins de six ans, sont tenus de proposer des menus végétariens.

Un décret précisera les fréquences et paliers de la progression des repas végétariens dans la restauration collective.