La République En Marche penche contre les animaux

6.4/20
 
PARTAGER :

Pour comprendre comment nous avons estimé ces notes, cliquez sur un des thèmes ci-dessus.

 

Dernières prises de position représentant le parti (149 référencées)

Tweetez-les !
ont penché contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 20 février 2018 - Question parlementaire

Réponse confuse du Ministère de l'Agriculture aux questions écrites des députés sur la fin de l'élevage en cage des poules pondeuses

L'amélioration du bien-être des animaux constitue l'un de ces objectifs.
Le ministère de l'agriculture et de l'alimentation entend accompagner cette mutation de l'élevage français vers un modèle agricole plus durable, économiquement compétitif et respectueux de l'environnement et de l'animal.
(extraits de la réponse du ministre de l'Agriculture aux députés lui ayant adressé une question parlementaire sur l'abolition de l'élevage en cage des poules pondeuses)

Tweetez-les !
ont penché pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Zoo / Cirque Zoo / Cirque

le 20 février 2018 - Question parlementaire

Le ministre de la Transition écologique et solidaire souhaite engager une réflexion sur la situation des cirques détenant des animaux sauvages

Semble positif mais en attente de mesures concrètes

Au regard de la préoccupation grandissante concernant la place des animaux sauvages dans les cirques, un décret (co-signé par plusieurs ministres), relatif à la Commission nationale des professions foraines et circassiennes, est paru au Journal officiel du 29 octobre 2017 afin justement de pouvoir travailler et répondre à cette question et tenter d'y apporter au final des solutions, tant sur le plan du bien-être des animaux que sur le plan de la situation sociale et économique des professionnels du cirque.
(extrait des réponses du Ministère de la Transition écologique et solidaire aux questions parlementaires des députés Claire O'Petit, Yannick Kerlogot et Loïc Dombreval et Pierre Vatin)

Tweetez-les !
ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 20 février 2018 - Question parlementaire

Le ministre de l'Agriculture refuse d'envisager l'abolition de l'élevage d'animaux pour leur fourrure

S'il n'est pas envisagé d'interdire les élevages d'animaux destinés à la production de fourrure, les services du ministère chargé de l'agriculture sont particulièrement vigilants quant au respect des règles de protection animale dans ces élevages.
(extrait de la réponse du ministre aux questions parlementaires des députés Joël Giraud, Loïc Dombreval, Claire O'Petit, Bastien Lachaud, Xavier Paluszkiewicz)

Tweetez-les !
ont penché contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 20 février 2018 - Question parlementaire

Réponse confuse du Ministère de l'Agriculture aux questions écrites des députés sur la fin de l'élevage en cage des poules pondeuses

L'amélioration du bien-être des animaux constitue l'un de ces objectifs.
Le ministère de l'agriculture et de l'alimentation entend accompagner cette mutation de l'élevage français vers un modèle agricole plus durable, économiquement compétitif et respectueux de l'environnement et de l'animal.
(extraits de la réponse du ministre de l'Agriculture aux députés lui ayant adressé une question parlementaire sur l'abolition de l'élevage en cage des poules pondeuses)

Tweetez-les !
ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 20 février 2018 - Question parlementaire

Le ministre de l'Agriculture refuse d'envisager l'abolition de l'élevage d'animaux pour leur fourrure

S'il n'est pas envisagé d'interdire les élevages d'animaux destinés à la production de fourrure, les services du ministère chargé de l'agriculture sont particulièrement vigilants quant au respect des règles de protection animale dans ces élevages.
(extrait de la réponse du ministre aux questions parlementaires des députés Joël Giraud, Loïc Dombreval, Claire O'Petit, Bastien Lachaud, Xavier Paluszkiewicz)

Tweetez-les !
ont penché pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Zoo / Cirque Zoo / Cirque

le 20 février 2018 - Question parlementaire

Le ministre de la Transition écologique et solidaire souhaite engager une réflexion sur la situation des cirques détenant des animaux sauvages

Semble positif mais en attente de mesures concrètes

Au regard de la préoccupation grandissante concernant la place des animaux sauvages dans les cirques, un décret (co-signé par plusieurs ministres), relatif à la Commission nationale des professions foraines et circassiennes, est paru au Journal officiel du 29 octobre 2017 afin justement de pouvoir travailler et répondre à cette question et tenter d'y apporter au final des solutions, tant sur le plan du bien-être des animaux que sur le plan de la situation sociale et économique des professionnels du cirque.
(extrait des réponses du Ministère de la Transition écologique et solidaire aux questions parlementaires des députés Claire O'Petit, Yannick Kerlogot et Loïc Dombreval et Pierre Vatin)

Tweetez-le !
a agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 18 février 2018 - Dans la presse

Le ministre de l'Agriculture Stéphane Travert exclut d'abolir l'élevage en cage des poules pondeuses

Journalistes : Sur la qualité, un exemple très concret, dans la campagne Emmanuel Macron avait dit qu'il interdirait la vente d'oeufs de poules élevées en batterie d'ici 2022. Il y a eu des manifestations ce week-end. (...)
Stéphane Travert : Eh bien à l'horizon 2022, nous souhaitons que les oeufs coquilles, c'est à dire que les oeufs que vous consommez en coquille soient issus d'élevages en plein air ou ne soient plus issus d'élevages en cage (...) il en va autrement pour les oeufs qui sont transformés ensuite - les ovoproduits (...) Vous ne pouvez pas interdire les choses comme ça

(extrait de l'interview sur Europe 1)

Tweetez-le !
a agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 18 février 2018 - Dans la presse

Le ministre de l'Agriculture Stéphane Travert exclut d'abolir l'élevage en cage des poules pondeuses

Journalistes : Sur la qualité, un exemple très concret, dans la campagne Emmanuel Macron avait dit qu'il interdirait la vente d'oeufs de poules élevées en batterie d'ici 2022. Il y a eu des manifestations ce week-end. (...)
Stéphane Travert : Eh bien à l'horizon 2022, nous souhaitons que les oeufs coquilles, c'est à dire que les oeufs que vous consommez en coquille soient issus d'élevages en plein air ou ne soient plus issus d'élevages en cage (...) il en va autrement pour les oeufs qui sont transformés ensuite - les ovoproduits (...) Vous ne pouvez pas interdire les choses comme ça

(extrait de l'interview sur Europe 1)

Tweetez-les !
ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Chasse Chasse

le 15 février 2018 - Source associative → Prise de position marquante

Le président Emmanuel Macron réaffirme au président de la FNC son soutien à la chasse à courre et aux chasses dites "traditionnelles"

Le Président de la République a reçu ce matin, à l’Elysée, Willy SCHRAEN, président de la Fédération Nationale des Chasseurs, en compagnie de Thierry COSTE, conseiller politique de la FNC et de François PATRIAT, sénateur de la Côte-d’Or.
 (...) Le Président de la République a clairement réaffirmé son soutien aux chasses traditionnelles et à l’ensemble des modes de chasse dont la vénerie fait partie.

(extrait du compte-rendu de la FNC)

Tweetez-les !
ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Chasse Chasse

le 15 février 2018 - Source associative

Le président Emmanuel Macron souhaite que le coût du permis de chasse soit diminué à 200€

Le Président de la République a reçu ce matin, à l’Elysée, Willy SCHRAEN, président de la Fédération Nationale des Chasseurs, en compagnie de Thierry COSTE, conseiller politique de la FNC et de François PATRIAT, sénateur de la Côte-d’Or. Dans un échange extrêmement cordial et constructif, le Président de la République a donné son feu vert pour ouvrir le chantier de la réforme du permis de chasser à 200 euros.
(extrait du compte-rendu de la FNC)