Les animaux non-humains sont eux aussi des êtres sensibles, capables de sensations et d’émotions : la place qui leur est accordée relève d’un choix de société.

80% des Français jugent la cause animale importante. La question animale constitue donc un enjeu politique majeur et s’inscrit naturellement dans le cadre de l’action publique.

Animé par l'association L214 - Ethique & animaux, l’observatoire Politique & animaux rend compte de l’action des personnalités et partis politiques en lien avec la question animale. Il entend contribuer à engager les citoyens et les élus dans la mise en œuvre d’une démarche de progrès à l’égard des animaux.

PARTAGER CETTE PAGE :  

→ Découvrir la plateforme
→ Comprendre la notation

Dernières prises de position au sujet des animaux

Logo PS PS

a agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 2 juin 2017 - Dans la presse → Implication locale

La ville de Clermont-Ferrand propose un repas végétarien hebdomadaire dans les cantines scolaires, bientôt deux par semaine

Nous sommes partis de rien et, aujourd’hui, la part de bio dans les menus des enfants est d’environ 20 %, indique Dominique Rogue-Sallard. Concrètement nous essayons de mettre une composante, par repas, certifiée agriculture biologique. Un repas végétarien par semaine est également proposé et nous voulons le passer à deux.
(extrait de l'article de Rémi Pironin, La Montagne)

Logo LREM LREM Logo LR LR

ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Chasse Chasse

le 30 mai 2017 - Manifeste → Prise de position marquante

François Baroin et François Patriat s'engagent à (faire) « adhérer au groupe d’études Chasse et territoires de l’Assemblée nationale»

30)Dans le droit fil des engagements proposés pour garantir une chasse dynamique intégrée dans des politiques environnementales et rurales, il est souhaité par la Fédération Nationale des Chasseurs d’avoir l’assurance que chaque candidat s’engage s’il est élu député à adhérer au groupe d’études « Chasse et territoires » de l’Assemblée nationale.
(Charte de 30 engagements en faveur des chasseurs)
Sur le plan national, la FNC peut d’ores et déjà compter sur deux victoires de taille : François Baroin, pour les Républicains et le centre, et François Patriat, pour La République et En Marche, se sont rendus le 30 mai 2017 au siège de la FNC afin de signer les engagements proposés par le monde de la chasse.

a agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Corrida Corrida

le 29 mai 2017 - Communication officielle

Franck Proust assiste à la présentation des toros de la féria de la Pentecôte

Présentation des Toros de la Féria de Pentecôte aux corrales ce matin. Encore une belle édition se prépare...
(post Facebook de Franck Proust)

a agi pour les animaux

sur le thème :

Pictogramme Corrida Corrida

le 23 mai 2017 - Communication officielle

Sophie Montel dénonce la corrida et sa prétendue "légitimité traditionnelle"

Faire souffrir un animal au nom de prétendues traditions ! Mais dans quelle société vivons-nous ? J'en ai la nausée #StopCorrida
(post Facebook de Sophie Montel)

Logo LREM LREM Logo LR LR

ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Chasse Chasse

le 30 mai 2017 - Manifeste → Prise de position marquante

François Baroin et François Patriat s'engagent à octroyer des subventions supplémentaires pour le loisir des chasseurs

2) Faciliter l’accès à la chasse et confier des missions nouvelles aux fédérations :
- avec une gestion intégrale par les FDC de l’examen du permis de chasser sous contrôle de l’Etat pour répondre à la forte demande des candidats
- avec une gestion complète du Fichier National des Chasseurs par la FNC, sous contrôle du ministère de l’Intérieur, pour garantir le suivi des détenteurs légaux d’armes que sont les chasseurs
- avec la réduction significative du coût du permis de chasser
(...)

a agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 31 mai 2017 - Communication officielle

Philippe Loiseau se réjouit du redémarrage de la filière foie gras et souhaite que des subventions soient versées rapidement aux exploitations

Le redémarrage de la filière canards est une bonne nouvelle, mais les aides doivent vite être versées pour aider les éleveurs en difficulté !
(post Facebook de Philippe Loiseau)
Les origines de la contamination sont à rechercher dans les modes d'élevage avicole et 70% des Français sont favorables à l'abolition du gavage. Pourtant, une grande partie des millions d'euros que coûte le sauvetage de ces filières chroniquement en difficulté est supportée par la collectivité... dans une optique de préservation de ce modèle problématique et non de reconversion.