ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 18 décembre 2021 - Dans les médias → Nationale

Tribune en faveur du gavage et du foie gras pour «ne pas gâcher la fête»

Agir !

Interpellez-les

Click & Tweet Click & Mail Click & Comment

Commentez directement sur leurs pages Facebook

→ Pierre Morel-À-L'Huissier→ Alain Perea→ Jean-Baptiste Moreau→ Philippe Gosselin→ Stéphane Travert→ Jean Lassalle→ Bernard Buis→ Jean-Claude Leclabart→ Bruno Studer→ Sylvia Pinel→ Monique Limon→ Jean-Paul Mattei→ Sandra Marsaud→ Didier Quentin→ Cyrille Isaac-Sibille→ Sophie Mette→ Jean-René Cazeneuve→ Alexandre Holroyd→ Sereine Mauborgne→ Véronique Hammerer→ Julien Borowczyk→ Stéphane Sautarel→ François Jolivet→ Daniel Labaronne→ Jean-Bernard Sempastous→ Francis Chouat→ Jacqueline Dubois→ Thomas Rudigoz→ Mireille Robert→ Christine Cloarec→ Patrick Hetzel→ Agnès Thill→ Xavier Paluszkiewicz→ Nicolas Démoulin→ Daniel Chasseing→ Philippe Huppé→ Denis Masséglia→ Jean-Philippe Ardouin→ Sophie Beaudouin-Hubiere→ Annie Vidal→ Jeanine Dubié→ Sylvain Templier→ Patricia Mirallès→ Monica Michel→ Anne Brugnera→ Olivier Damaisin→ Jean-François Eliaou→ Edith Audibert→ Christelle Dubos→ Pierre Médevielle→ Cédric Vial→ Frédérique Lardet→ Frédérique Puissat→ Philippe Chalumeau→ Benoit Simian→ Stella Dupont→ Frédéric Marchand→ Florent Boudié→ Christophe Lejeune→ Max Brisson→ Didier Le Gac→ Jacqueline Maquet→ Huguette Tiegna→ Nicole Dubré-Chirat→ Fannette Charvier→ Danièle Hérin→ Guillaume Kasbarian→ Philippe Latombe→ Éric Girardin→ Dominique David→ Françoise Gatel→ Thibault Bazin→ Pierre Henriet→ Hervé Pellois→ Marie-France Lorho→ Sébastien Nadot→ Claude Kern→ Jean-Marc Zulesi→ Marie-Christine Verdier-Jouclas→ Marie-Laure Phinéra-Horth→ Frédéric Descrozaille→ Stéphane Viry→ David Habib→ Xavier Breton

L'appel de 127 parlementaires : "Foie gras, ne gâchez pas la fête"

TRIBUNE - Emmenés par Jean-René Cazeneuve (LREM) et Lionel Causse (LREM), 125 parlementaires réagissent à l'interdiction du foie gras dans les réceptions officielles de plusieurs villes écologistes. "En créant de toute pièce cette polémique, ils font du mal à toute une filière et portent atteinte à notre patrimoine, notre culture, notre identité", dénoncent-ils.

Leur tribune : "Les maires de Strasbourg, Villeurbanne, Grenoble, Besançon et Lyon ont créé la polémique en bannissant le foie gras de toutes leurs réceptions officielles. Certains de ces élus sont allés encore plus loin en appelant de leurs voeux que cette décision inspire les restaurateurs à renoncer à servir du foie gras. Nous voulons mettre fin à ce débat. A tous les élus qui ont interdit le foie gras ou comptent le faire, nous avons un message : ne gâchez pas la fête!

Le foie gras a été reconnu patrimoine culturel et gastronomique Français en 2006. C'est une fierté nationale mise à l'honneur par tous les plus grands chefs du monde entier. 91% des Français disent consommer du foie gras chaque année. Pour eux, c'est un mets synonyme de fête et de retrouvailles. Deux choses dont nous avons tous tant besoin après 2 ans de crise sanitaire.

De plus, cette décision des maires stigmatise les producteurs de foie gras et porte un coup à leur activité. L'an dernier, les fêtes de fin d'année représentaient 80% de la consommation de foie gras en France. Les producteurs ont déjà souffert de l'influenza aviaire ces dernières années et des effets de la fermeture des restaurants durant la crise sanitaire. Et maintenant, leur activité est encore menacée par les appels au boycott de quelques édiles qui tentent un coup de com' avant les fêtes.

La filière du foie gras est une filière d'excellence. C'est une pépite de la gastronomie française. Elle est soumise au respect de la charte pour la production de palmipèdes gras élaborée par la Commission européenne. Elle garantit les bonnes pratiques des éleveurs à travers des démarches de transparence et une charte éthique. Tout ce travail témoigne de la volonté des professionnels d'observer une éthique stricte, conforme aux réglementations françaises et européennes.

Bien sûr, la question du bien-être animal est importante pour de nombreux Français. Il s'agit d'un sujet auquel nous devons tous être attentifs et sur lequel des progrès peuvent encore être faits.

La solution est-elle pour autant d'infantiliser les Français en leur disant quoi manger? Faut-il stigmatiser toute une profession, sans égard pour les 100.000 emplois de la filière foie gras?

Nous regrettons la décision des maires de ces cinq villes. En créant de toute pièce cette polémique, ils font du mal à toute une filière et portent atteinte à notre patrimoine, notre culture, notre identité."

(Extrait de l'article de Journal du Dimanche)

En 2020, en France, 313 000 oies et 26,9 millions de canards ont été gavés, 14,5 millions de canetons femelles ont été éliminés.
Qu'ils s'agisse de gavage industriel (2-3 secondes par acte, largement prédominant dans la production) ou de gavage artisanal (45-60 secondes), les oiseaux gavés sont pris de diarrhées, de halètements (hyperventilation) et leur foie hypertrophié atteindra presque 10 fois son volume normal, rendant la respiration difficile, et les déplacements pénibles. Les sacs pulmonaires sont compressés, le centre de gravité des animaux est déplacé. Le foie gras est donc en réalité le résultat d’une maladie, la stéatose hépatique. Au-delà d’une certaine durée, la mort est inéluctable, même en cas d’arrêt du gavage : « après un gavage prolongé (15 à 21 jours), la récupération n’est plus possible, le foie gras de l’animal conservé vivant évolue vers la cirrhose »
Selon la directive de 1998 concernant la protection des animaux dans les élevages, le gavage est illégal. Elle stipule en effet qu’« aucun animal n’est alimenté ou abreuvé de telle sorte qu’il en résulte des souffrances ou des dommages inutiles » (article 14).
La recommandation de 1999 concernant les canards de Barbarie et les hybrides de canards de Barbarie et de canards domestiques interdit le gavage partout où il n’est pas déjà pratiqué (article 24).

Les signataires :

Jean-René Cazeneuve, député du Gers ;
Lionel Causse, député des Landes ;
Jean-Philippe Ardouin, député de Charente-Maritime ;
Edith Audibert, députée du Var ;
Thibault Bazin, député de Meurthe-et-Moselle ;
Sophie Beaudouin-Hubiere ;
Philippe Benassaya, député des Yvelines ;
Anne Blanc, députée de l'Aveyron ;
François Bonhomme, sénateur de Lot-et-Garonne ;
Julien Borowczyk, député de la Loire ;
Claire Bouchet, députée des Hautes-Alpes ;
Florent Boudié, député de Gironde ;
Jean-Marc Boyer, sénateur du Puy-de-Dôme ;
Xavier Breton, député de l'Ain ;
Pascal Brindeau, député du Loir-et-Cher ;
Max Brisson, sénateur de Pyrénées-Atlantiques ;
Anne Brugnera, députée du Rhône ;
Bernard Buis, sénateur de la Drôme ;
Laurent Burgoa, sénateur du Var ;
Jean-Noël Cardoux, sénateur du Centre-Val de Loire ;
Jacques Cattin, député du Haut-Rhin ;
Alain Cazabonne, sénateur de Gironde ;
Philippe Chalumeau, député de l'Indre ;
Fannette Charvier, députée du Doubs ;
Pierre Charon, député de Paris ;
Daniel Chasseing, sénateur de Corrèze ;
Alain Chatillon, sénateur de Haute-Garonne ;
Francis Chouat, député de l'Essonne ;
Christine Cloarec-Le Nabour députée d'Ille-et-Vilaine ;
Pierre Cuypers, sénateur de la Seine-et-Marne ;
Olivier Damaisin, député du Lot-et-Garonne ;
Dominique David, députée de Gironde ;
Jean-Pierre Decool, sénateur du Nord ;
Vincent Delahaye, sénateur de l'Essone ;
Nicolas Démoulin, député de l'Hérault ;
Frédéric Descrozailles, député du Val-de-Marne ;
Yves Détraigne, sénateur de la Marne ;
Jeanine Dubié, députée des Hautes-Pyrénées ;
Jacqueline Dubois, députée de Dordogne ;
Christelle Dubos, députée de Gironde ;
Nicole Dubré Chirat, députée du Maine et Loire ;
Alain Duffourg, sénateur du Gers ;
Françoise Dumas, députée du Gars ;
Laurent Duplomb, sénateur de Haute-Loire ;
Stella Dupont, député du Maine-et-Loire ;
Jean-François Eliaou, député de l'Hérault ;
Frédérique Espagnac, sénatrice de Pyrénées-Atlantiques ;
Françoise Gatel, sénatrice d'Ille-et-Vilaine ;
Laurence Gayte, députée de Pyrénées-Orientales ;
Séverine Gipson, députée de l'Eure ;
Eric Girardin, député de la Marne ;
Philippe Gosselin, député de la Manche ;
David Habib, député de Pyrénées-Atlantiques ;
Véronique Hammerer, députée de Gironde ;
Yves Hemedinger, député du Haut-Rhin ;
Pierre Henriet, député de Vendée ;
Danièle Hérin, députée de l'Aude ;
Patrick Hetzel, député du Bas-Rhin ;
Alexandre Holroyd, député des Français établis hors de France ;
Philippe Huppé, député de l'Hérault (Agir) ;
Cyrille Isaac-Sibille, député du Rhône ;
François Jolivet, député de l'Indre ;
Catherine Kamowski, députée d'Isère ;
Guillaume Kasbarian, député d'Eur-et-Loire ;
Claude Kern, sénateur du Bas-Rhin ;
Daniel Labaronne, député d'Indre-et-Loire ;
Frédérique Lardet, députée de Haute-Savoie ;
Jean Lassalle, député de Pyrénées-Atlantiques ;
Philippe Latombe, député de Vendée ;
Jean-Claude Leclabart, député de la Somme ;
Martine Leguille-Balloy, députée de Vendée ;
Christophe Lejeune, député de Haute-Saône ;
Didier Le Gac, député du Finistère ;
Annaïg Le Meure, députée du Finistère ;
Jacques Le Nay, sénateur du Morbihan ;
Monique Limon, députée de l'Isère ;
Marie-France Lorho, députée de Vaucluse ;
Jean-François Longeot, sénateur du Doubs ;
Jacqueline Maquet, députée du Pas-de-Calais ;
Frédéric Marchand, sénateur du Nord ;
Sandra Marsaud, députée de Charente ;
Denis Masséglia, député de Maine-et-Loire ;
Jean-Paul Mattei, député des Pyrénées-Atlantiques ;
Sereine Mauborgne, députée du Var ;
Stéphane Mazars, député d'Aveyron ;
Pierre Medevielle, sénateur de Haute-Garonne ;
Sophie Mette, députée de Gironde ;
Sébastien Meurant, sénateur du Val-d'Oise ;
Philippe Meyer, député du Bas-Rhin ;
Monica Michel-Brassart, députée des Bouches-du-Rhône ;
Brigitte Micouleau, sénatrice de la Haute-Garonne ;
Patricia Mirallès, députée de l'Hérault ;
Jean-Pierre Moga, sénateur de Lot-et-Garonne ;
Jean-Baptiste Moreau, député de la Creuse ;
Pierre Morel A L'Huissier, député de Lozère ;
Sébastien Nadot, député de Haute-Garonne ;
Xavier Paluszkiewicz, député de Meurthe-et-Moselle ;
Didier Paris, député de Côte-d'or ;
Hervé Pellois, député du Morbihan ;
Alain Perea, député de l'Aude ;
Marie-Laure Phinera-Horth, sénatrice de Guyane ;
Sylvia Pinel, députée du Lot-et-Garonne ;
Sébastien Pla, sénateur de l'Aude ;
Jean-Paul Prince, sénateur de Loir-et-Cher ;
Frédérique Puissat, sénatrice de l'Isère ;
Didier Quentin, député de Charente-Maritime ;
Mireille Robert, députée de l'Aude ;
Muriel Roques-Etienne, députée du Tarn ;
Thomas Rudigoz, député du Rhône ;
Laurent Saint-Martin, député du Val-de-Marne ;
Denise Saint-Pé, sénatrice de Pyrénées-Atlantiques ;
Stéphane Sautarel, sénateur du Cantal ;
Jean-Bernard Sempastous, député de Hautes-Pyrénées ;
Benoit Simian, député de Gironde ;
Bertrand Sorre, député de la Manche ;
Bruno Studer, député du Haut-Rhin ;
Sylvain Templier, député de Haute-Marne ;
Robert Therry, député du Pas-de-Calais ;
Agnès Thill, députée de l'Oise ;
Huguette Tiegna, députée du Lot ;
Stéphane Travert, député de la Manche ;
Pierre Venteau, député de Haute-Vienne ;
Marie-Christine Verdier-Jouclas, députée du Tarn ;
Cédric Vial, sénateur de Savoir ;
Annie Vidal, députée de Seine-Maritime ;
Stéphane Viry, député des Vosges ;
Jean-Marc Zulesi, député des Bouches-du-Rhône