ont agi contre les animaux

sur le thème :

Pictogramme Élevage Élevage

le 12 janvier 2017 - Vote → Prise de position marquante

Souffrance des animaux dans les abattoirs : ces députés ne sont pas venus prendre part aux votes

En 5 ans de législature, la PPL n°4203 d'Olivier Falorni aura été la seule proposition de loi ayant pour objet la souffrance animale à être inscrite à l'ordre du jour. C'était donc pour tous les députés une occasion unique de débattre et voter sur un texte visant à réduire la souffrance des animaux. Pourtant 535 députés sur 577 n'ont pas saisi cette occasion.
Être présent dans l'hémicycle n'aurait peut-être pas permis de faire voter des mesures plus ambitieuses mais aurait au moins contraint des députés hostiles à la cause animale à se déplacer pour bloquer les tentatives d'avancées. Une présence importante des députés aurait au moins envoyé un signal fort à l'ensemble des politiques ainsi qu'aux citoyens qui sont de plus en plus nombreux à demander des mesures contre la souffrance des animaux d'élevage.
Les 94% de députés absents lors de ces votes ont ainsi contribué à entretenir le manque de prise en compte par les élus de la nation d'une préoccupation grandissante de leurs concitoyens : celle de la place des animaux dans la société.

Il est dans le fonctionnement habituel de l'Assemblée nationale que quelques dizaines seulement de députés (sur un total de 577) viennent participer aux votes en séance. Ces derniers étant présents dans un rapport de force similaire à celui des groupes politiques auxquels ils appartiennent, l'issue des votes -sauf accident- ne diffère pas de ce qu'elle aurait été en la présence de l'ensemble des députés (il arrive cependant que les députés soient présents en grand nombre, plutôt du mardi au jeudi, en particulier lors des questions au gouvernement, diffusées sur France 3 le mercredi).
En règle générale les votes ne sont ni comptabilisés nominativement ni rendu publics. Cependant, dans le cas des votes sur l'amendement n°23 rectifié et de l'amendement n°22 du député Olivier Falorni, le vote par scrutin public ordinaire a été demandé.
Tout citoyen peut donc consulter quels députés étaient présents dans l'hémicycle lors du vote sur l'amendement n°23 rectifié, quels députés étaient présents lors du vote sur l'amendement n°22 et donc quels députés étaient absents.

Les députés Manuel Valls, Sylvia Pinel, Benoît Hamon et François de Rugy ne sont pas listés en raison de leur présence au moment des votes sur le plateau de TF1 pour un débat en lien avec la primaire à gauche, débat qui pourtant lui non-plus n'a accordé aucune place à la question de la souffrance animale.